Photo-réalisme en infographie d’architecture

L’objectif théorique d’un rendu d’architecture réellement photo-réaliste est de rendre une image de synthèse indissociable d’une photographie.

Les caractéristiques d’une image de synthèse photoréaliste sont les suivantes :

  • éclairage en illumination globale ou équivalent avec calcul des éclairages directs et indirects (lumière réfléchie par les surfaces éclairées par les sources de lumière directes) ;
  • représentation réaliste des matériaux utilisant le plus souvent des photographies de matériaux réels ;
  • modélisation très précise des éléments d’architecture, de mobilier du projet mais aussi de l’environnement construit et naturel. On utilise éventuellement une ou plusieurs photographies pour représenter l’environnement du projet.
  • Pour certains infographistes (et de nombreux clients), le photoréalisme s’arrête là. Pour d’autres, c’est ici que s’arrête le réalisme et qu’apparaissent les caractéristiques spécifiques du photo-réalisme :

Ce qui rend une image de synthèse indissociable d’une photo, c’est le chaos, les imperfections dans les formes et dans les matériaux qui témoignent du mode de production de chaque élément, du temps qui passe, des conditions de vie du projet.

  • les éléments de mobilier ou de décoration pas parfaitement agencés, un objet qui « traîne », les traces montrant que le lieu est habité par des hommes et non par des robots ;
  • les taches, la poussière, les inscriptions diverses ;
  • les coups, les éraflures, les subtiles déformations ;
  • les détails d’assemblages, les soudures, etc.

C’est aussi les imperfections et déformations typiques de la prise de vue photographique :

  • la profondeur de champs ;
  • l’effet de bokeh dû au diaphragme de l’objectif ;
  • le grain d’image qui varie suivant la sensibilité du film…

Le photoréalisme est-il indispensable pour le rendu d’architecture ?

Pour la toute grande majorité des utilisations, le « vrai » photo-réalisme me semble inutile mais le réalisme est souvent souhaitable.

J’ai déjà développé cet aspect du photo-réalisme dans l’article « Infographie d’architecture… Photo-réalisme ou pas ?« 

Un commentaire


Les commentaires sont fermés, mais les rétroliens et les pings sont ouverts.