Infographiste 3D – Pourquoi apprendre l’anglais

Infographiste 3D - pourquoi apprendre l'anglais

Tous les infographistes 3D devraient maîtriser suffisamment l’anglais.

  • pour travailler sur des logiciels en anglais
  • pour comprendre les aides disponibles
  • pour échanger avec d’autres personnes sur les domaines qui touchent à l’infographie 3D.

Pourquoi apprendre l’anglais pour devenir infographiste 3D

Après tout, il existe de nombreux logiciels traduits, des livres et forums de discussion en français… Apprendre l’anglais est-il donc indispensable lorsque vous envisagez une carrière d’infographiste 3D ? Voici quelques arguments en ce sens :

Les principaux logiciels 3D sont d’abord édités en anglais
Si vous attendez la traduction française, vous aurez toujours une longueur de retard sur vos concurrents qui travaillent avec une version en anglais.
Certains logiciels ne seront jamais traduits en français
C’est déjà vrai pour certains logiciels. C’est encore plus vrai pour les plugins et autres extensions qui viennent se greffer sur les logiciels de base de modélisation 3D ou de création d’images de synthèse.
Sans compter les traductions françaises incomplètes ou de mauvaise qualité encore trop fréquentes, notamment dans les aides en ligne ou les manuels utilisateurs.
Accès à une beaucoup plus vaste base de connaissances
Forums de discussion, événements professionnels spécialisés, livres, didacticiels vidéos… Toutes ces occasions d’apprendre et de vous améliorer sont beaucoup plus disponibles en anglais qu’en français. Nombre d’informations de ce type en français ne sont d’ailleurs que des traductions de sources anglophones. Et si vous aviez disposé de cette information essentielle quelques mois plus tôt ?
Une ouverture sur un marché beaucoup plus vaste
Si vous proposez un service unique, de très haute qualité, la connaissance de l’anglais est un accès à un marché beaucoup plus vaste. C’est aussi l’occasion de développer des partenariats avec des entreprises anglophones aux compétences complémentaires. Ou de rechercher les collaborateurs freelance que vous ne trouvez pas en francophonie.
La possibilité de participer à des projets collectifs avec des interlocuteurs anglophones
Comme cela a été mon cas pour la direction d’ouvrage du livre « Créer avec SketchUp » pour lequel 12 des co-auteurs s’exprimaient en anglais.

Il y a plus que l’infographie 3D dans la vie

La connaissance de l’anglais vous offre bien entendu beaucoup d’avantages dans des domaines autres que votre profession d’infographiste :

  • de nouvelles destinations de voyage. Et la possibilité de vous débrouiller dans presque tous les pays du monde.
  • pouvoir converser avec des visiteurs étrangers ;
  • pouvoir aider vos enfants dans leur apprentissage de l’anglais
  • et bien d’autres avantages

It’s time to learn English, isn’t it ?

Un commentaire


  1. Apprendre l’anglais, bien sûr, mais autant il m’est facile de soutenir une conversation en anglais, autant j’ai du mal à lire les articles techniques, il me semble que ce n’est pas du tout pareil, dans une conversation, j’arrive parfaitement à demander des explications sur un terme , une expression que je n’aurais pas compris et les interlocuteurs viennent facilement à mon aide, mais devant un texte en américain, là, ça ne fonctionne pas, j’ai tenté récemment de lire un texte de A Chopra sur son blog, impossible, tant pis et dommage.
    Eric V

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.