J’ai toujours travaillé comme ça alors… Pourquoi changer?

En rendant service à un de mes clients de longue date qui manquait de personnel pendant les vacances, j’ai eu l’occasion de travailler sur AutoCAD 2007. Le contraste avec la version 2004 fut une agréable surprise. Cette version apporte de nombreuses améliorations très sensibles sur les versions précédentes mais ce n’est pas l’objet de cet article…

Ce que j’ai surtout remarqué lors de cet « intérim », c’est que les opérateurs CAO travaillaient sans tirer parti des nombreuses fonctionnalités qui ont été apportées au logiciel… et je pense que ce constat peut être étendu à de très nombreux bureaux et à l’ensemble des logiciels utilisés!

Lorsque j’arrive dans les bureaux d’un client, je suis presque certain que l’un ou l’autre va me demander comment faire telle opération ou s’il n’y a pas une commande pour effectuer une tâche laborieuse plus rapidement. Et je réponds presque toujours par l’affirmative.

Cela démontre que les utilisateurs de logiciels travaillent le plus souvent en dessous des possibilités de leurs outils et sont donc peu rentables. A qui la faute?

Je crois que chacun à sa part de responsabilité à commencer par…

Les éditeurs de logiciels

Ils nous inondent de mises à jour à un rythme parfois effréné, histoire de faire rentrer des devises et plaire à leurs actionnaires. La plupart de leurs clients n’ont pas les moyens ni le temps nécessaire pour former leur personnel à chaque nouvelle version de chaque logiciel utilisé par l’agence.

L’employeur

Craignant de ne plus pouvoir ouvrir les fichiers envoyés par ses partenaires, ou contraint d’acheter la mise à jour de son logiciel sous peine de devoir acheter le logiciel au prix plein la prochaine fois, l’employeur cherche à faire des économies. Rarement conscient des bénéfices réels apportés par la nouvelle mise à jour, il ne juge pas utile de faire former ses collaborateurs ni même de leur demander de s’informer sur ce qui pourrait leur apporter un gain de productivité.

Il existe pourtant (en Belgique tout du moins) des solutions de formation à prix réduits lorsque vous passez par un organisme agréé). Si vous passez à côté de solutions vous permettant de travailler deux fois plus vite et deux fois plus efficacement, vous réduisez les performances de votre entreprise et donc sa capacité à faire face aux nouveaux défis qui l’attendent dans un monde où la compétitivité est malheureusement indispensable.

Le collaborateur indépendant

Un collaborateur indépendant est responsable de son propre développement et de l’amélioration continue de ses connaissances. En tant qu’indépendant, vous ne disposez pas de réelle sécurité d’emploi. En restant performant et informé des dernières technologies, vous assurez votre avenir personnel et professionnel. Formez-vous, informez-vous et vous serez vite incontournable dans votre job actuel ou pour décrocher de nouveaux contrats plus intéressants.

L’employé

Certains employés ont tendance à se reposer sur leurs acquis. Certains sont même parfois franchement réfractaires à tout changement qui risquerait de modifier leurs habitudes établies. Si vous êtes employé, sachez cependant que la prospérité de votre entreprise, et donc votre sécurité d’emploi, reste tributaire de sa rentabilité et de sa capacité à faire face au changement. En cas de faillite de votre employeur, comment ferez-vous face aux défis actuels et aux exigences de vos employeurs potentiels. Le travail « à vie » dans une entreprise n’est plus qu’un souvenir, mieux vaux se préparer au changement.

Conclusion

Le monde évolue, vos logiciels aussi. Si vous travaillez de la même façon depuis dix ans, il y a fort à parier qu’une formation vous serait d’une grande utilité. Ne soyez pas un dinosaure de l’informatique, vivez avec votre temps et profitez des avancées technologiques qui augmentent votre rentabilité et votre confort de travail.

Pour en revenir à AutoCAD, je remarque également que beaucoup d’opérateurs CAO et d’architectes n’ont pas de bonnes bases, de fondations solides, pour leur apprentissage du logiciel. Etes-vous intéressés par quelques astuces et commandes très pratiques, disponibles depuis de nombreuses versions et pourtant souvent ignorées?

2 commentaires


  1. Malheureusement, la formation continue, en informatique ou dans d’autres domaines est dramatiquement peu pratiquée par les architectes. Pourtant chacun y a droit et doit cotiser pour cela. Le temps ou le manque d’organisation servent souvent d’argument aux architectes pour se dédouaner de ne pas continuer à se former.
    En France, l’ordre des architectes veut rendre la formation continue obligatoire.
    Bravo en tout cas à votre blog de nous aider à optimiser notre travail, et donc aussi, in fine, sa qualité.

    Répondre

  2. Bonjour fafa007, et merci pour ton témoignage sur la situation en France.

    Pour la Belgique, l’ordre des architectes a publié un chapitre du Guide du Jeune Architecte qui donne quelques raisons et de nombreuses adresses pour poursuivre sa formation après l’obtention du diplôme. Mais ce texte ne doit surtout pas s’adresser seulement aux jeunes architectes!

    Ce chapitre indique notamment que d’autres professions libérales protégées (telle que celle d’expert-comptable par exemple) imposent à leurs membres une durée minimale annuelle de formation continuée agréée. Cette exigence existe déjà pour les architectes dans plusieurs pays étrangers..

    Je trouve très inquiétant pour la qualité de l’architecture, la qualité des services fournis par l’architecte ou l’avenir professionnel de l’architecte lui-même que des instances comme l’ordre des architectes soient obligées d’imposer une formation continue.

    Je pense que tous les professionnels, tous domaines confondus, doivent avoir une attitude proactive, c’est à dire agir avant qu’une situation ne devienne une cause de confrontation ou de crise. Celui qui ne se forme qu’en réaction à un besoin urgent ou une imposition risque fort de se laisser distancer tôt ou tard et de manquer de nombreuses opportunités. De plus, ces changements imposés se feront toujours dans la douleur et dans le stress.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.