Lecture et accès à l’information: ne perdez pas de temps!

Il ne fait pas de doute que nous sommes entrés de plein pied dans l’ère de l’information. Grâce notamment à Internet, les possibilités d’accéder à l’information ont littéralement explosé et nous sommes à présent submergés par la quantité phénoménale de données qui s’accumulent sans que nous puissions les traiter efficacement. Une évidence s’impose, il faut filtrer les données auxquelles nous avons accès et ne garder que celles qui sont utiles, pertinentes pour l’utilisation que nous en avons.

Avec nos horaires de travail surchargés, il est devenu indispensable de développer une méthode de lecture qui nous permette de déterminer rapidement l’intérêt d’un document, d’identifier les éléments intéressants et de les mémoriser à long terme.

Qu’est ce qui vous intéresse dans ce document

Un document technique ou informatif ne se lit pas comme un roman, du début à la fin, en se gardant bien d’aller lire la dernière page (je SAIS que vous l’avez déjà fait!) parce que le suspense est trop puissant. Vous n’avez pas de temps à perdre sur des documents qui n’ont pas ou trop peu d’intérêt pour vous.

La motivation est, à mon sens, l’élément le plus important, le plus vital de l’apprentissage. En ayant une idée claire des bénéfices que vous retirerez des connaissances contenues dans un ouvrage, vous boostez votre capacité à assimiler rapidement et durablement les informations qu’il renferme.

En examinant attentivement les informations qui sont affichées sur la couverture, le dos et la table des matières d’un livre, vous pouvez rapidement vous faire une idée de l’intérêt que ce livre représente pour vous et choisir en connaissance de cause si sa lecture en vaut la peine. L’avis d’autres lecteurs peut également être très intéressant et vous économiser l’achat d’un ouvrage. Je lis systématiquement les avis des lecteurs sur un site comme Amazon et je n’hésite pas à me rendre sur le site américain qui dispose de beaucoup plus d’avis que la version française (cela ne vaut bien entendu que pour les titres en anglais). Il est ainsi possible d’avoir une vision globale du sujet et de pouvoir mieux préparer l’assimilation du contenu en ayant déjà la structure de l’ouvrage pour vous aider à mettre chaque élément à sa place dans l’ensemble.

Qu’est-ce que je connais déjà sur le sujet?

Il peut être utile, préalablement à la lecture d’un ouvrage, de faire le point sur tout ce que vous savez déjà (ou croyez savoir) sur le sujet traité. Cela vous permet d’avoir un avis plus critique sur le contenu et d’éviter de vous laisser entraîner par la vision de l’auteur.

Qu’est-ce que je recherche comme information dans ce document?

Lorsque vous établissez dès le départ les objectifs que vous souhaitez atteindre en lisant un livre, il y a beaucoup plus de chance que vous y parveniez. Mettez donc par écrit toutes les informations que vous recherchez dans le contenu et cherchez dans la table des matières ou le glossaire après les termes correspondants à ces informations.

Identifier les zones dignes d’intérêt

A part dans les romans, il est rare que la totalité des parties d’un ouvrage aient de l’intérêt pour vous. Il est donc intéressant, sur base des informations à rechercher que vous avez mis par écrit, de commencer par lire l’ouvrage en diagonale pour identifier les différents chapitres et paragraphes qui vous intéressent. Vous pouvez ensuite lire ces parties de manière plus approfondie en gardant bien à l’esprit vos objectifs. Entraîné par la prose d’un auteur, on aurait vite fait de se laisser entraîner à lire des passages certes passionnants mais sans intérêt pour le problème qui nous occupe.

Lisez activement!

Mettez-y des couleurs, soulignez, entourez, cornez le coin d’une page, appliquez des onglets ou des post-it… si le livre vous appartient bien sûr. Si vous faites cela avec un livre que je vous prête, vous allez le sentir passer. Excepté les livres anciens et les ouvrages de luxe, la plupart des ouvrages peuvent être remplacés alors n’hésitez pas à mettre les passages importants en valeur, marquez les phrases clés: cela vous permettra de vous remémorer plus efficacement ces informations lorsque vous réviserez vos connaissances. Appropriez-vous l’information!

Faites des résumés

Pour chaque chapitre important, rédigez un résumé en utilisant vos propres mots. En créant un Mind Map, vous augmentez encore vos chances d’accéder à une vision globale du sujet et de mémoriser à long terme les informations clés. Ces résumés vous permettront également de réviser le sujet beaucoup plus rapidement.

Révisez les informations obtenues

Combien de fois n’ai-je pas lu un article ou un livre pour m’apercevoir que je ne me rappelais que de bribes d’informations quelques mois plus tard. Les méthodes d’étude choisies par trop d’étudiants privilégient la mémoire à court terme. Avec un peu de chance, on connaîtra le sujet pour l’examen mais qu’en sera-t-il quelques mois ou années après. En révisant plusieurs fois le sujet, on augmente sa mémorisation dans notre mémoire à long terme. Essayez de réviser vos notes, mind maps et résumés le lendemain, une semaine et un mois après votre lecture.

Conclusion

J’ai lu dans un article que celui qui lit une heure par jour à propos de son domaine de compétence atteint le sommet en 5 ans. Encore faut-il savoir quoi et comment lire efficacement. J’espère vous avoir donné quelques pistes. Alors… combien d’années vous reste-t-il avant d’atteindre le sommet?

2 commentaires


  1. Oula! Je viens de me prendre un petit coup qui vient du Sud :)

    Rassure-toi Christian, tu n’es pas obligé d’en arriver là. J’utilise des index marque-pages repositionnables pour éviter d’abîmer trop mes livres.

    Répondre

  2. Dans ce petit rappel évident, j’ai reconnu des vérités qui me sont propres, et que j’applique depuis toujours avec cet infaillible doute, que je suis de plus en plus ignorant, car voyez vous, je parcours bien souvent des doc techniques qui m’animent et en effet,

    – elle ne se lisent pas comme un roman,

    …et c’est vrai que,
    – La motivation est, à mon sens, l’élément le plus important, le plus vital de l’apprentissage.

    …cela commence en général par une indéfinissable sensation de boulimie d’apprendre, car ignorant je l’ai dit. Ce désagréable vertige me mêne irrémédiablement vers la bibliothèque de Aix (Aachen), où là, je voudrais puiser les quelques infos qui hantent encore mes fin de semaines passées dans l’entreprise germanophone qui m’emploie, et ces résiduelles informations qui comme un écho dans mon esprit vidé mais heureux, m’assaillent et tel un zombi je saisis uniquement

    – les informations qui sont affichées sur la couverture, le dos et la table des matières d’un livre

    …dont je reconnais l’essentiel, les shémats de dessins, les sous titres, les noms abrégés que l’on emploie … (KVH Konstruktionvolholz),

    – Il est ainsi possible d’avoir une vision globale du sujet et de pouvoir mieux préparer l’assimilation du contenu en ayant déjà la structure de l’ouvrage pour vous aider à mettre chaque élément à sa place dans l’ensemble.
    – Qu’est-ce que je recherche comme information dans ce document?

    … et là je retrouve bien à la suite de ces abrégés KVH, toutes les sections, et les critères mécaniques indispensables à mes plans, leur emploie pour les fonctions précises et en effet il faut,

    – Identifier les zones dignes d’intérêt
    A part dans les romans, il est rare que la totalité des parties d’un ouvrage aient de l’intérêt pour vous.

    …alors pour nourrir ma cupalbilité du ‘non-litéraire’, je concentre toute mon attention durant la semaine suivante au bureau, le livre ouvert à côté de moi, prêt à arponner l’info essentielle, le nectar, et

    – Identifier les zones dignes d’intérêt
    A part dans les romans, il est rare que la totalité des parties d’un ouvrage aient de l’intérêt pour vous.

    … et c’est ainsi que je crée mes repères, en me disant aussi, que de tous ces ouvrages intérêssants lus dans ma langue maternelle, en français, je n’en ai finalement retenu que peut de chose !
    Alors pour bien faire, il faudra aussi que je tartine de couleurs les belles pages encore toutes parfumées de mon beau livre de l’édition DETAIL, un rêve, une folie, un souhait, inaccessible, que je rajoute des notes avec mon écriture,

    – rédigez un résumé en utilisant vos propres mots,
    – Mettez-y des couleurs, soulignez, entourez, appliquez des onglets ou des post-it…

    … MAIS IL Y A UNE CHOSE A LAQUELLE JE NE SUIS PAS D’ACCORD AVEC TOI LAURENT :

    << C’est de corner les pages de mon livre tout neuf, nom de dieu ! >>

    Christian

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.