Vos projets d’architecture en images de synthèse: intégration dans le site ou tout virtuel?

La question se pose par exemple lorsque vous souhaitez obtenir un permis d’urbanisme ou présenter votre projet au public, au maître d’ouvrage ou à un acheteur ou investisseur potentiel.

Chaque solution à des avantages et des inconvénients et le choix dépend de plusieurs paramètres:

Utilisation(s) de l’image

C’est la première question à se poser. Si l’objectif principal est de présenter votre projet au service d’urbanisme ou si votre bâtiment s’inscrit dans un patrimoine bâti classé ou protégé, il est intéressant de réaliser une intégration dans le site. On aura souvent une meilleure appréciation de l’adéquation du projet à son environnement naturel ou construit si on présente le projet en image de synthèse incrusté dans une photographie.

D’un autre côté, si vous envisagez une animation ou une visite en réalité virtuelle, la solution du tout virtuel s’imposera vite comme une évidence. Il est possible d’incruster une maquette virtuelle dans un film vidéo mais le coût sera sans doute beaucoup plus élevé et les possibilités de points de vue beaucoup plus réduites.

Conditions environnementales

Les conditions réelles peuvent parfois être un frein à l’emploi des intégrations dans le site: certains bâtiments, panneaux d’affichage ou végétaux cachent parfois le projet. Il arrive aussi fréquemment que des bâtiments doivent être rasés et des arbres ou arbustes abattus lors du début des travaux. Il n’est pas possible dans ce cas de montrer la situation telle qu’elle sera à la fin des travaux sur base d’une photographie du site actuel.

Ne nous voilons pas la face, il arrive souvent qu’on préfère montrer une situation idéalisée entièrement en images de synthèse plutôt que la triste vérité du terrain, même si celui-ci doit être entièrement réaménager lors des travaux. Il ne faut pas sous-estimer le pouvoir d’une image, qu’il soit positif ou négatif.

Conditions de prise de vue

Les conditions de prise de vue peuvent également influencer la décision finale:

  • manque de recul imposant soit l’utilisation d’un objectif à très grand angle créant des déformations importantes de l’image, soit le recours au montage de plusieurs photos rendant difficile l’incrustation d’une image de synthèse;
  • mauvaises conditions météorologiques – pluie, brouillard, ciel gris ne mettant pas en valeur les volumes des bâtiments, etc…;
  • mauvaise saison… et vous ne souhaitez pas attendre quelques mois avant de lancer votre projet.

Voici quelques avantages et inconvénients des deux solutions:

Intégration photographique

Avantages

Inconvénients

  • Rapidité de réalisation
  • Réalisme
  • Notion d’échelle facilement perceptible
  • Convient particulièrement pour présenter un projet dans un environnement difficile à représenter de façon réaliste en images de synthèse
  • Points de vues limités
  • Conditions de prise de vue
  • Conditions environnementales
  • Animation incrustées dans le site complexes à réaliser et donc plus chères
  • Le travail d’intégration peut être parfois difficile pour obtenir le cadrage correspondant à la prise de vue et pour obtenir un éclairage correspondant à la situation réelle de la prise de vue

Tout virtuel

Avantages

Inconvénients

  • Liberté totale des points de vue
  • Conditions environnementales et de « prise de vue » toujours idéales
  • Plus grande liberté au niveau de l’éclairage permettant d’illuminer le projet dans des conditions idéales
  • Facilité de réalisation d’animation et de visites virtuelles complexes
  • Modélisation plus longue et complexe en fonction de l’environnement à représenter
  • Moins réaliste
  • Temps de calcul plus long

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.