Lutte contre le spam: l’état fédéral belge participe

Je le préparais depuis des semaines cet article sur la sécurité informatique. Je comptais y parler des virus, des vers, des spywares ou logiciels espions, des spams ou pourriels, du phishing ou hameçonnage. Et… Et voilà que l’état belge me coupe l’herbe sous le pied en lançant…

SpamSquad, le portail belge de lutte contre le spam. Tant mieux, cela veut dire que l’état fédéral est conscient des risques et nous procure des conseils et des outils pour nous en protéger.

Cela dit, je voudrais ajouter quelques informations et conseils qui n’apparaissent pas, à ma connaissance, dans le contenu du site:

Protéger votre adresse e-mail

Les envois en copie d’e-mails

Combien de fois n’ai-je pas reçu un message en copie d’un client ou d’un prospecteur. Mon adresse e-mail se retrouvait ainsi envoyée à tous les destinataires du message, tout comme les adresses de ces mêmes destinataires. Il suffirait que ce message tombe dans de mauvaises mains pour que nous recevions tous encore un peu plus de spam ou pire.

Lorsque vous envoyez un message à plusieurs personnes qui ne se connaissent pas, utiliser l’option « Copie cachée » de votre logiciel de messagerie

Les pétitions par e-mail

J’ai de sérieux doutes quant à l’efficacité des pétitions sur les décisionnaires de nos pays démocratiques. Une pétition envoyée à Georges W. Bush me rend quant à elle hilare. Ce qui me fait moins rire, c’est de recevoir une de ces pétitions où chaque signataire à soigneusement indiqué son adresse e-mail. Une véritable invitation à recevoir des publicités non sollicitées du premier spammer qui recevra cette pétition providentielle.

Utilisez des adresses « jetables »

Certains sites ne donnent accès à leur contenu, très intéressant, que moyennant une inscription nécessitant ,devinez quoi… votre adresse e-mail! Je n’ai rien contre le principe: ces sites vous proposent quelque chose de valeur (informations, contenus à télécharger, etc.) en échange de quelque chose d’autre de valeur, votre adresse e-mail. Les plus honnêtes s’en serviront pour vous envoyer une offre de produit, de service ou une newsletter dotées d’un lien permettant de se désinscrire comme c’est le cas sur la Newsletter d’ARCH’image. D’autres, moins scrupuleux, utiliseront cette information pour la transmettre à d’autres sociétés ou à des spammers.

Dans ce cas, si vous n’êtes pas sûr de pouvoir faire confiance à ces sites, utilisez une adresse « jetable » n’ayant aucun rapport avec votre profession ou votre société. Il existe de nombreux moyens de se créer des adresses e-mails gratuites.

Si vous appréciez les statistiques ou si vous voulez tester l’honnêteté d’un site, vous pouvez employer une adresse unique pour chaque inscription et vérifier ainsi si votre adresse e-mail a été transmise à des tiers.

Protéger les adresses visibles sur un site web

Il existe plusieurs méthodes plus ou moins efficaces pour protéger une adresse e-mail sur un site web:

  • La première et la plus efficace consiste à ne pas la mettre du tout sur le site mais d’utiliser un formulaire d’envoi de message, par exemple en PHP. Cette solution de contact ne fait donc pas appel au logiciel de messagerie du visiteur. Malheureusement, beaucoup d’internautes hésitent avant de laisser un message de cette façon et préfèrent le bon vieux e-mail.
  • Il est également possible de coder une adresse afin de la rendre illisible par les robots spammeurs qui écument le web à la recherche d’adresse e-mail. Cette méthode ne vous protégera bien évidemment pas contre les personnes physiques qui visitent votre site manuellement et peuvent ainsi prendre note de votre adresse si celle-ci est écrite en clair. Mieux vaut dans ce cas afficher simplement « Nous contacter » et éviter ainsi l’affichage visuel direct de l’adresse (mais elle sera toujours visible dans la barre d’état de votre navigateur).
  • Les premiers systèmes de codages faisaient appel à du code HTML pur. Malheureusement, les robots spammeurs évoluent aussi et certains peuvent à présent « cracker » ce code rudimentaire. La solution consiste alors à utiliser une grande variété de code pour rendre plus difficile le crackage. Il est sans doute toujours possible de « cracker » cette méthode mais le jeu n’en vaut pas la chandelle pour les spammeurs qui préféreront s’attaquer à des proies plus faciles.

Je ne souhaite pas dévoiler à n’importe qui l’adresse d’un site qui permet de coder efficacement une adresse e-mail. Si tout le monde l’utilise, il perdra de son intérêt. Vous pouvez me contacter par e-mail pour obtenir cette adresse. Je ne transmettrai pas votre adresse à un tiers et ne vous enverrai pas de spam, promis juré. Et si vous n’avez pas confiance… utilisez une adresse « jetable » :-)

Un commentaire


  1. Je viens de remarquer que le codage d’adresse e-mails dans les billets du blog posait problème avec Magpierss qui me permet d’afficher l’introduction des derniers billets sur la page d’accueil du site d’ARCH’image. Cela fonctionne par contre dans les commentaires donc… Si vous le souhaitez, vous pouvez pour obtenir l’adresse du site web permettant de coder efficacement une adresse e-mail.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.