Des idées créatives avec le Brainstorming ou remue-méninges

Le terme brainstorming désigne une méthode de travail permettant de générer un nombre important d’idées. Bien que le plus souvent utilisé en groupe, le brainstorming peut tout à fait se pratiquer seul.

Objectifs :

  • recenser problèmes, causes et solutions
  • développer une nouvelle manière de voir les choses en se libérant des modes de pensée classiques
  • et pourquoi pas développer un esprit d’équipe

Méthode :

En se focalisant sur un problème donné, chaque participant génère des idées aussi larges que possible voire stupides – surtout stupides diront certains. L’essentiel est de ne jamais juger ou critiquer une idée quelle qu’elle soit. Il faut bien sûr parfois modérer un brainstorming pour éviter de se focaliser trop dans une direction mais sans émettre de jugement de valeur.

Afin de tirer le meilleur de ses séances, l’utilisation des Mind Maps ou cartes des idées est vivement conseillé puisque son mode de fonctionnement suit le principe du brainstorming.

Seul ou en groupe ?

  • Faire un brainstorming seul permet souvent de dégager des idées très originales car on ne risque pas d’être critiqué ou juger. On peut donc se lâcher totalement. On a cependant moins de possibilité de développer sur les idées car on ne dispose pas de la somme des expériences d’un groupe dont les participants viennent d’horizons différents.
  • Le brainstorming en groupe est efficace car quand un membre du groupe vient à court d’idées, un autre peut développer sur cette base. Il est très intéressant d’avoir des personnes venant de disciplines variées pour amener des expériences très diverses.
  • Le travail en groupe peut bloquer certaines personnes qui ont peur de paraître ridicule en lançant des idées orignales ou « stupides » devant leurs pairs ou pire, devant leur patron.

Un brainstorming de groupe nécessite parfois un médiateur qui s’assure que:

  • personne n’émet de jugement ou de critique d’une idée ou d’un participant
  • chacun à l’occasion d’exprimer ses idées
  • on ne se focalise pas sur une seule idée sans investiguer d’autres directions

Il faut aussi un secrétaire qui mette par écrit toutes les idées émises par le groupe.

A ce sujet, le fait d’avoir une représentation visuelle des idées énoncées au moyen de Mind Maps permet de stimuler d’autres associations et de générer encore plus d’idées.

Quels incitants ?

  • Le fait de s’amuser lors d’un brainstorming permet d’être dans les meilleurs dispositions mentales pour générer des idées intéressantes.
  • Tout comme pour l’apprentissage, un environnement agréable et stimulant est très important. Lumière naturelle, sièges confortables, atmosphère légèrement parfumée, couleurs gaies, éléments visuels – affiches, dessins, photos, peintures – ayant en rapport avec le sujet du brainstorming.
  • Lorsqu’une pénurie d’idées se fait sentir, on peut réactiver la recherche en intégrant un mot aléatoire. Par association, ce nouveau mot va générer de nouvelles idées.
  • Le fait de fixer une durée de temps limitée peut également motiver un groupe à trouver un maximum d’idées.
  • Il existe encore une multitude de possibilité pour développer la créativité lors de sessions de brainstorming. Nous en verrons quelques-unes dans nos prochains billets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.