Google Earth ou la terre vue d’en haut

Une mappemonde virtuelle manipulable à souhait et en 3 dimensions, ça vous intéresse? Google Earth est un logiciel de représentation 3D de notre planète Terre à partir de photos satellites.

Choisissez votre altitude et la résolution des images satellites s’adapte automatiquement. Utilisez les boutons et la roulette de votre souris pour naviguer et zoomer en tout point de la planète. Vous pouvez afficher les reliefs en 3D ainsi que plusieurs couches d’informations (dont certaines commerciales – c’est américain, ne l’oubliez pas) telles que les frontières nationales, les noms de villes et de villages, les routes, les aéroports, les voies ferrées, etc. Vous pouvez même afficher une représentation 3D schématique de centre urbains importants tels que New York ou Los Angeles.

Il est assez saisissant de taper le nom d’une ville dans le formulaire « Aller à » puis d’assister à la translation vers le lieu spécifié. Visitez des endroits époustouflants comme le Grand Canyon ou le Népal, des villes comme Barcelone Spain, Syndey Australia ou encore la cité impériale à Beijing China.

Quels sont les utilisations de Google Earth

  • Enseignants et étudiants: apprentissage interactif (d’une partie) de la géographie terrestre
  • Urbanistes, Architectes: visualiser un projet urbanistique ou architectural dans son environnement grâce à l’insertion de modèles 3D modélisés avec Sketchup
  • Agents immobiliers: localiser les maisons ou terrains à vendre
  • Pour tous: calculer un itinéraire routier entre 2 adresses mais des sites web tels que www.Mappy.be ou www.ViaMichelin.com me semblent, actuellement, mieux adaptés
  • Pour tous: visualiser un lieu connu, l’environnement d’un projet, le lieu de vos prochaines vacances, le quartier dans lequel vous recherchez une nouvelle maison
  • Pour tous: visualiser les étapes d’un itinéraire
  • Pour tous: calculer très facilement la distance à vol d’oiseau entre deux points cliqués
  • Aux Etats-Unis notamment, accès à de très nombreuses informations (articles du National Geographic, webcam de la communauté Google Earth, distributeurs automatiques de billets… tout y est)

Ses points forts

  • amusant: c’est un vrai plaisir de sauter de ville en ville, de revivre les bons moments qu’on à passé à un endroit que l’on survole.
  • gratuit pour la version de base
  • rapide si vous disposez d’une connection Internet suffisante
  • facile d’utilisation: pas besoin de lire le manuel entier pour se débrouiller correctement
  • compatible avec Sketchup: il est possible de modéliser en 3D un projet d’architecture ou d’urbanisme avec Sketchup et de l’intégrer dans Google Earth au format *.kmz
  • et utile: voir quelques utilisations ci-dessus

Ses points faibles

  • La qualité des photos satellites n’est pas uniforme: certaines régions sont très peu détaillées et les zones situées entre 2 cartes sont peu esthétiques du fait des différences de teintes et de résolution
  • Imprécisions des informations vectorielles (tracé des routes ou des voies ferrées) à basse altitude
  • La précision des reliefs 3D est peu précise (il est possible que vous trouviez des étendues d’eau très peu horizontales!?
  • Les cartes sont parfois relativement anciennes et certains projets récents ne sont pas visibles
  • Le logiciel nécessite une connexion Internet rapide (ADSL ou équivalent) ainsi qu’une carte graphique performante surtout pour l’afffichage du relief
  • Si le logiciel affiche la plupart des boutons et menus en français, sa base de données est anglophone. Recherchez Liège,Belgium et pas Liège,Belgique
  • Seule la version Google Earth Pro peut être utilisée pour un usage commercial et elle coûte…400$ pour 1 an!
  • Les informations scientifiques sont limitées, utilisez plutôt le logiciel World Wind de la Nasa si vous êtes intéressés par ces domaines

Personnalisation

Vous pouvez insérer des repères qui seront sauvegardés et vous permettront de vous rendre rapidement à un endroit précis et à une altitude donnée. Vous pourrez y ajouter une description, visualiser et modifier ses coordonnées géographiques, etc. Vous pouvez aussi modéliser vous-même tous les bâtiments ou ouvrages d’art que vous souhaitez, les voir s’afficher automatiquement et les envoyer à vos connaissances et clients.

Conclusions

Google Earth peut s’avérer un outil pédagogique intéressant. Son utilisation est agréable, amusante, instructive et stimule la curiosité. Ses applications professionnelles sont nombreuses mais le prix de la version commerciale peut en rebuter plus d’un et ne se justifie pas toujours.

Liens:

PS: Si vous tapez les coordonnées suivantes: 50°37’37,97″ 5°35’31,62″ dans Google Earth, vous pourrez visualiser précisément la situation géographique d’ARCH’image :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.