organisation du travail

Dans de nombreux domaines, l’informatique a permis de gagner énormément de temps.

Un de ses avantages principaux est sans doute de pouvoir réutiliser des éléments existants sans perte de qualité. C’est notamment le cas lorsque vous faites des « copier-coller » d’éléments que vous utilisez très souvent. Mais est-ce que vous utilisez des fichiers modèles de documents (ou gabarits ou prototypes ou encore template) pour vous épargner la tâche fastidieuse de configuration de vos nouveaux documents?

En rendant service à un de mes clients de longue date qui manquait de personnel pendant les vacances, j’ai eu l’occasion de travailler sur AutoCAD 2007. Le contraste avec la version 2004 fut une agréable surprise. Cette version apporte de nombreuses améliorations très sensibles sur les versions précédentes mais ce n’est pas l’objet de cet article…

Ce que j’ai surtout remarqué lors de cet « intérim », c’est que les opérateurs CAO travaillaient sans tirer parti des nombreuses fonctionnalités qui ont été apportées au logiciel… et je pense que ce constat peut être étendu à de très nombreux bureaux et à l’ensemble des logiciels utilisés!

Quelle que soit votre utilisation de la CAO, l’utilisation d’une nomenclature logique de vos couches offre de nombreux avantages:

  • identifier rapidement le contenu d’une couche à l’aide de quelques caractères seulement
  • conserver un ordre logique comme par exemple les phases de construction d’un bâtiment
  • éviter les doublons
  • harmoniser l’aspect graphique des plans de l’ensemble du bureau d’étude
  • harmoniser la méthode de travail en interne ou avec des partenaires extérieurs

Vous trouverez ci-après une proposition de nomenclature que vous pourrez utiliser, modifier et, je l’espère, améliorer. Toutes vos remarques permettant de la faire évoluer sont les bienvenues.

Avec les conditions météorologiques, la position du soleil est l’élément le plus important lors de la prise de vue extérieure d’architecture. Connaître à quelques minutes près la position des ombres sur les facades d’un bâtiment ou sur un terrain peut faire la différence entre une photographie exceptionnelle et un cliché terne, sans contrastes. Si vous ne voulez pas prendre racine en attendant le bon moment, il faut planifier le moment de la (ou des) prises de vue. Et Google Earth, éventuellement allié à Sketchup, peut vous être d’une aide précieuse.