astuces

Une photographie professionnelle d’architecture, cela ne s’improvise pas. Le bon déroulement des opérations nécessite que chaque intervenant prenne en charge consciencieusement les charges qui lui incombent.

Photographe: Steven Andrew Miller – Architecte: Santiago Calatrava – Quadracci Pavilion du Milwaukee Art Museum

ESTO, société crée par Ezra Stoller et spécialisée dans l’image d’architecture et de l’environnement construit, employant quelques uns des plus meilleures photographes d’architecture actuels, propose gracieusement cette check-list reprenant une série de recommandations avant tout travail de prise de vue d’architecture.

Une de mes connaissances m’a téléphoné « en urgence » il y a quelques semaines. Sa compagne devait se présenter à un interview deux jours plus tard pour décrocher un emploi. Mais on lui demandait se savoir utiliser Excel, ce qui n’était pas vraiment le cas. Ne maîtrisant pas le logiciel et vu le peu de temps disponible, je lui conseillai d’acheter un livre de formation, de consulter l’aide en ligne du logiciel… et surtout d’apprendre les raccourcis clavier principaux.

Avec les conditions météorologiques, la position du soleil est l’élément le plus important lors de la prise de vue extérieure d’architecture. Connaître à quelques minutes près la position des ombres sur les facades d’un bâtiment ou sur un terrain peut faire la différence entre une photographie exceptionnelle et un cliché terne, sans contrastes. Si vous ne voulez pas prendre racine en attendant le bon moment, il faut planifier le moment de la (ou des) prises de vue. Et Google Earth, éventuellement allié à Sketchup, peut vous être d’une aide précieuse.