SketchUp Pro 2019… une grosse déception en pointillés

Trimble, l’éditeur de SketchUp, est-il encore à l’écoute de ses utilisateurs ?

Quand je vois le peu de nouvelles fonctionnalités et le nombre de bugs toujours pas corrigés depuis des années, j’ai, en tout cas, l’impression de prêcher dans le désert !

Nouvelles formules pour acheter SketchUp

Comme vous pourrez le constater dans la communication de Trimble, la principale nouveauté de SketchUp Pro 2019, c’est la nouvelle façon d’acheter les produits. Trimble pense que la formule par abonnement est le meilleur moyen de fournir davantage de valeur à nos utilisateurs dans un seul package.

Ce n’est certainement pas mon avis et je pense que je vais rester avec ma licence SketchUp Pro, devenue SketchUp Classic, autant que possible. J’aime à penser que, si j’arrête de payer la mise à jour annuelle, je pourrai continuer à utiliser ma version actuelle de SketchUp tant que je disposerai d’un ordinateur et d’un système d’exploitation capables de le faire fonctionner. Ou que je pourrais sauter une version si les nouvelles fonctionnalités ne m’apporteraient rien… Une idée qui pourrait bien passer par la tête de nombreux utilisateurs face à SketchUp Pro 2019.

Pour en revenir aux différents abonnements, vous avez le choix entre :

  • SketchUp Free, gratuit.
  • SketchUp Shop à 109€/an, uniquement utilisable en ligne.
  • SketchUp Pro à 274€/an, donnant accès à la version Premium en ligne et à la version Desktop.
  • SketchUp Studio à un petit 1095€/an, juste pour avoir accès au logiciel Sefaira (analyse énergétique en temps réel, visualisation de la lumière naturelle et dimensionnement du système CVC) en plus par rapport à l’abonnement SketchUp Pro.

Toutes les formules par abonnement s’accompagnent d’un hébergement cloud illimité avec Trimble Connect.

Je vous invite à consulter le comparatif des offres pour vous faire une idée plus précise. Vous ne savez plus où vous en êtes avec votre licence SketchUp ? Vérifiez l’état de votre licence sur le Gestionnaire de licence.

Attention quand même : comme indiqué dans la FAQ, si vous disposez d’une licence utilisateur unique version 8.0 ou plus ancienne ou que vous êtes hors maintenance depuis plus de 3 ans, votre licence ne peut pas être mise à niveau. Vous devrez acheter une nouvelle licence.

Est-il encore possible d’acheter une licence de SketchUp Pro 2019 en version bureau ?

Et bien oui ! Bien caché et non traduit, à la fin du comparatif, sous le bouton Subscribe de la version Pro, un petit lien « Looking for a classic licence » permet d’accéder à un autre comparatif, avec cette fois SketchUp Classic, soit la version Desktop (à installer sur un ordinateur) de SketchUp Pro 2019, pour 695$ pour l’achat de la licence et 120$ de mise à jour annuelle. Ouf ! Tout n’est donc pas perdu !

Les nouveautés de SketchUp

Outre Marc, le nouveau personnage à l’échelle, et le remaniement peu esthétique de la boîte de dialogue Bienvenue dans SketchUp, il y a quand même quelques nouveautés :

Des lignes pointillées, tiretées et mixtes… par calque

Voilà bien une fonctionnalité qu’on n’attendait plus. Dommage qu’elle soit disponible au niveau des calques, sous forme d’un style de trait pointillé, tireté ou mixte défini pour tous les éléments du calque. Il aurait été beaucoup plus pratique d’appliquer un style arête par arête, à partir de la boîte de dialogue Infos sur l’entité. Ou mieux, de proposer les deux méthodes.

Pour changer de style de ligne, il suffit de cliquer dans la zone à droite de la couleur du calque, là où il est indiqué Par défaut, pour choisir parmi 12 types de traits. L’échelle de ces traits est gérée par SketchUp, en fonction du zoom ou de la résolution d’exportation de l’image, sans qu’on puisse changer l’échelle manuellement.

Notez en passant les changements de la boîte de dialogue Calques. Les carrés à cocher permettant de rendre un calque visible sont remplacés par des yeux à cocher ou décocher et déplacés dans la colonne de gauche. Un petit crayon, dans la colonne tout à droite, indique le calque actif.

Attention à l’utilisation des calques

Bien que vous risquiez d’être tenté de déplacer une arête dans un calque autre que Layer0, conservez la bonne habitude de créer et conserver toujours les arêtes et les faces dans le calque par défaut Layer0.

Ne placez dans d’autres calques que des entités dissociées comme des groupes, des composants, des images, des cotations ou des textes.

La commande Nouveau à partir du modèle type

Cette commande permet de créer un nouveau modèle SketchUp en choisissant son modèle type de base. Plus besoin de changer de modèle type avant de créer un nouveau modèle.

Amélioration de l’outil Mètre

L’aire d’une face survolée par le curseur de l’outil Mètre s’affiche dans l’infobulle qui suit le curseur, toujours dans l’unité du modèle.

Un seul compte pour rassembler tous vos modèles

… et dans les Ténèbres le Cloud les lier.

Vous pouvez donc accéder depuis n’importe quel ordinateur à l’ensemble des fichiers hébergés sur le Cloud (Trimble Connect) à l’aide de votre compte Trimble ou Google.

Travaillant régulièrement sur des modèles complexes destinés à la création d’images photo-réalistes, j’imagine le temps que prendrait l’enregistrement ou le chargement de mes fichiers de plus de 200 Mo par Internet. Et comment faire en cas de coupure de réseau, ou pour travailler en nomade dans une zone sans couverture 4G ?

Importation/Exportation DWG/DXF nettement améliorée

Si je dois retenir une fonctionnalité qui mérite le passage à SketchUp Pro 2019, c’est l’amélioration des fonctionnalités d’importation et d’exportation au format DWG et DXF. SketchUp Pro 2019 et LayOut 2019 peuvent à présent importer et exporter au nouveau format AutoCAD 2018, y compris les matières. De nombreux bugs ont également été corrigés dont un, concernant les arcs, qui me gênait beaucoup.

Sous le capot

Il paraît, dixit Trimble, que SketchUp Pro 2019 est à présent plus rapide et plus puissant que jamais avec des corrections de bugs, des améliorations du système. A part au chargement, je n’ai pas constaté d’amélioration des performances mais faites-moi signe si vous constatez une amélioration notable pour vous.

Ce qui a changé, c’est le passage à une nouvelle version du langage Ruby, utilisé notamment par les extensions. Il sera donc nécessaire de mettre à jour certaines extensions. Il serait donc grand temps que je publie un article sur la migration des extensions SketchUp…

Les nouveautés de LayOut

LayOut vous prévient lorsqu’un document est déjà ouvert.

Il bénéficie, tout comme SketchUp, d’importantes améliorations au niveau de l’importation et surtout de l’exportation de fichiers DWG, y compris au format AutoCAD 2018. Lors de l’exportation d’un document en DWG, une nouvelle option, Exporter pour SketchUp, permet d’exporter toutes les entités vers l’espace Modèle au format du papier actuel. Cette option sera bien entendu aussi très utile pour les nombreux logiciels de CAO qui ne tiennent pas compte de l’espace papier d’Autocad lorsqu’ils importent un fichier DWG.

Trimble Connect

Vous pouvez désormais utiliser Trimble Connect, un espace partagé en ligne, pour sauvegarder, contrôler les versions et partager vos fichiers SketchUp.

SketchUp pour le Web

Il paraît que le modeleur en ligne évolue de manière différente de celle de l’application bureau. Pour moi, tant que ce modeleur ne sera pas capable d’utiliser des extensions, cela restera une application inadaptée pour une utilisation professionnelle. J’espère que j’ai tort mais je n’ai même pas perdu mon temps à tester la dernière version disponible pour vérifier. Autant vous dire que vous trouverez pas beaucoup d’infos sur l’application web de SketchUp sur ce site.

Si quelqu’un veut partager son expérience, je l’invite à le faire en laissant un commentaire !

SketchUp Viewer pour la Réalité Augmentée et la Réalité Virtuelle

Ne disposant pas de casque de réalité virtuelle, je n’ai pu tester les possibilités de SketchUp Viewer dans ce domaine. Avec les formules par abonnement Pro et Studio, SketchUp Viewer est disponible pour les casques Vive, Oculus, Hololens et WMR.

Apprendre SketchUp sur SketchUp LMS

Le nouveau site d’apprentissage de SketchUp, en version Beta, est à présent disponible. Vous y trouverez des formations complètes avec vidéos, transcriptions, fichiers d’exercices et Quizz permettant d’évaluer votre maîtrise. Il y a peu de contenus actuellement mais il s’agit d’un excellent début. Que penser des 104 langues affichées mais indisponibles actuellement ? J’espère que cela ne restera pas un vœu pieu comme la traduction de l’aide en ligne qui a disparu depuis l’époque Google.

Faut-il passer à SketchUp Pro 2019 ?

Cette nouvelle version n’apportera rien ou presque a la majorité des utilisateurs « basiques » de SketchUp. Pour les utilisateurs avancés, et particulièrement ceux qui utilisent LayOut, les gains de temps apportés par les rares nouvelles fonctionnalités et les possibilités d’importation DWG au format AutoCAD 2018 vaudront bien le prix de la mise à jour de la version de bureau Classic. Mais, et cela n’engage que moi, à votre place, je n’investirais pas dans une des formules d’abonnement proposées. Peut-on même parler d’investissement alors qu’il ne vous restera rien si vous arrêtez de payer votre abonnement ?

PS : N’hésitez pas à tester SketchUp Pro 2019 pendant la période d’essai de 30 jours pour vous faire une idée. Et, quelques jours avant la fin de la période d’essai, pensez bien à enregistrer tous vos modèles SketchUp et documents LayOut dans un format plus ancien, par exemple SketchUp 2017, pour pouvoir ouvrir vos fichiers avec une version antérieure de SketchUp après la fin de la période d’essai.

15 commentaires


  1. Bonjour Laurent

    Merci pour tes mise en garde

    Je suis un entrepreneur à la retraite et je voudrais savoir quel version de sketchup je devrais acheter et ne pas avoir à acheter des licences à chaque année

    Merci Laurent et à bientôt.

    Deny

    Répondre

    1. Bonjour Deny,

      Si vous êtes à la retraite, est-ce que vous comptez encore utiliser SketchUp à des fins commerciales ? Sinon, avez-vous vraiment besoin des fonctionnalités supplémentaires apportées par la version Pro ?

      Beaucoup d’utilisateurs se contentent d’utiliser SketchUp Make 2017 qui est disponible gratuitement sur le site officiel de SketchUp.

      Pour un usage commercial, ou pour les fonctionnalités de la version Pro, j’opterais à votre place pour la licence SketchUp Classic, la version desktop à installer sur un ordinateur. Je n’ai pas relu les conditions d’utilisation du logiciel suite à la sortie de SketchUp 2019 mais je suppose qu’elles n’ont pas beaucoup changé. Sauf erreur, l’achat d’une licence SketchUp Classic devrait vous permettre d’utiliser SketchUp Pro sans limite de temps et de recevoir les éventuelles mises à jour gratuitement pendant 365 jours. Après un an, vous pourrez décider de ne pas payer la mise à jour. Dans ce cas, vous ne recevrez plus les mises à jour ni les nouvelles versions mais SketchUp Pro devrait continuer à rester utilisable. A terme, bien entendu, certains modèles de la 3D Warehouse créés avec une version ultérieure ne seront plus disponibles pour votre version, sans doute aussi des extensions nécessiteront une version ultérieure du langage Ruby, etc…

      Répondre

  2. Ah! tu as réussi à avoir une license beta? Je l’ai ratée deux fois :D

    Répondre

  3. bonjour,

    Un truc déroutant, en travaillant un bloc, tout le reste disparait, ce qui fait que l’on ne peut le travailler ou le proportionner sans reference au reste……. Il doit y avoir un moyen de parametrer le retour de l’environnement…. si vous avez une idée, je suis preneur… .( déjà c’était çà sur la version PRO 2018!!!)stephane

    Répondre

    1. Bonjour Stéphane,
      Cela n’est effectivement pas spécifique à SketchUp 2019. Vous avez simplement activé l’option Masquer le reste du modèle. Mais cela ne se fait pas tous seul ;-)
      Pour sortir de cette situation : Cliquez sur le menu déroulant Affichage > Modifications du composant > puis décochez l’option Masquer le reste du modèle.
      Cela dit, c’est une des commandes extrêmement pratique. En formation, je conseille systématiquement de créer un raccourci clavier pour cette commande afin de pouvoir masquer ou afficher le reste du modèle en appuyant sur une seule touche en fonction des besoins.

      Répondre

  4. Bonjour,

    Et merci pour l’article.

    Je suis également très déçu de cette nouvelle mouture et je suis encore plus dépité de voir que le système va gentiment mais surement glisser vers les licences mensuelles pour faire comme les petits copains, tel revit, adobe etc.. C’est tout à fait dommage, car outre une ergonomie jusque là très appréciée, sketchup pouvait se positionner en une alternative aux mastodontes de la CAO et leurs logiques financières implacables (à voir le conflit entre l’UNSFA et Autodesk sur l’augmentation des prix de licence de revit sur des clients captifs ! )

    Bref a t on l’espoir d’être entendu j’en doute mais je l’espère fortement !

    Pourquoi faut il que quand quelque chose est bien, elle doit être détruite ? la question reste entière !

    Répondre

    1. Bonjour Chaours,
      Je ne sais pas si nous serons entendus mais, en tous cas, il me semble y avoir le même sentiment de déception voire de colère chez les utilisateurs anglophones suite à la sortie de SketchUp 2019. Ils auront certainement plus de poids que nous autres francophones.

      Répondre

      1. c’est déjà ça !
        mais j’entends dire partout ou devrais dire je lis partout que c’est une fin annoncée de sketchup…? qu’en penses tu ?

        Répondre

  5. Bonjour à vous,

    Merci Laurent pour votre blog, je m’inquiétai de voir l’absence de vos post ces derniers temps. J’espère que vous allez bien.
    Concernant cette mise à jour, il m’apparait comme beaucoup que cela ressemble à une abandon pur et simple des développements. Cela est un peu inquiétant à mon sens.
    Nous avons déjà vue plusieurs fois de merveilleux softs en devenir être avalé par de gros éditeurs et être supprimés rapidement du catalogue.

    Soit, vous nous indiqué que le module export et imports dwg, dxf est mis à jour et amélioré. Ok mais cela ne devrais t’il pas dépendre d’une version intermédiaire pour une version dite pro ?
    Aucun outils nouveau, ni fonctionnalités cela parait bien pauvre.
    Je suis bien déçu.

    Bien cordialement

    Répondre

  6. Bonjour Laurent,

    merci pour ton analyse très exhaustive comme toujours.

    J’hésite toujours à faire le pas à chaque mise à jour à cause des extensions récalcitrantes…

    Comme à son habitude, Trimble semble naviguer à son train, persuadé que tout le monde va les suivre.

    Sauf surprise cachée, j’ai l’impression que personne n’attend plus rien des développeurs de Sketchup. Je ne comprends pas pourquoi payer autant juste pour ce que je considère comme des versions d’entretien?!?… correction des bugs ok, mise à jour des imports dwg ok… mais est-ce digne de porter le nom de version 2019? je ne sais pas…

    J’attends un peu de voir comment le nouveau ruby va influer (en bien ou en mal) sur les extensions…
    Mais faire le déménagement chaque année est assez pénible. Certes cela est l’occasion de faire le ménage mais c’est quand-même une gymnastique chronophage.

    Répondre

    1. Bonjour Ryo,
      Je parviendrai bien à gagner 2h de mon temps sur l’année grâce aux améliorations apportées par SketchUp 2019… mais ce sera juste. Et c’est parce que j’importe régulièrement des fichiers DWG qui m’arrivent de plus en plus régulièrement au format AutoCAD 2018. Ce ne sera certainement pas le cas de beaucoup d’utilisateurs de SketchUp.
      Les recherches que j’ai menées pour l’écriture de cet article m’ont permis de découvrir le gestionnaire de licence, permettant de vérifier la période de validité d’une licence et de la mettre à jour si nécessaire. En cliquant sur le bouton Tarifs et FAQ, j’en ai appris un peu plus sur les prix des renouvellements et des rétablissements de licence. Comme par hasard, si j’ai bien compris, on double le prix de la mise à jour si on saute un an et, si on ne mets pas à jour pendant 3 ans, on est obligé d’acheter une nouvelle licence. On y gagne donc peu en sautant des versions…

      Concernant les mises à jour des extensions, c’est beaucoup plus rapide lorsqu’on les installe et qu’on les mets à jour avec l’extension Sketchucation Tools et depuis l’Extension Store, devenue soudainement la Collection d’extensions dans SketchUp 2019. Pour ma migration, j’ai du attendre un peu avant que toutes mes extensions soient mises à jour pour 2019 lorsque c’était nécessaire mais cela s’est passé sans douleur. J’ai déjà travaillé sur 3 projets avec SketchUp 2019 sans rencontrer de problème.

      Ça ne peut pas faire de mal de le tester pendant la période d’essai pour te faire ton propre avis avant de mettre à jour ou pas puisqu’on peut installer SketchUp 2019 en parallèle d’autres versions.

      Répondre

      1. Merci pour ta célérité, comme toujours :)
        Concernant la Sketchucation tools, je me demandais justement si elle n’interférait pas avec l’extension manager (officiel donc). Je préfère de loin la Sketchucation tool mais il y a des plugins qui ne supportent pas la mise à jour/installation par ce biais (je pense notamment aux plugins de Vi – suforyou). Est-ce que la connexion sur la Collection d’extension officielle a été améliorée? J’en doute fort… Déjà que la recherche par le champ de recherche est laborieuse. Si on pouvait tout « manager » par la Sketchucation Tool, ce serait un vrai bonheur.

        Loin de moi l’idée de pinailler sur le prix des souscriptions (après tout , SU est la base de mon workflow), mais je trouve quand-même que ce que chaque version annuelle nous apporte est bien ridicule comparativement à ce que des extensions de Thomthom, Dale, Vi, Fredo, Christina et bien d’autres nous apportent – bien souvent gratuitement – et à la sueur de leur front.

        Cette année encore, les traitillés nous offrent l’occasion de nous moquer gentiment de ce que les développeurs ont bossé dur pendant toute une année à atteindre, car il me semble que des extensions existent déjà pour ce faire. On en attend un peu plus de la part du développeur officiel.

        Une meilleure gestion des imports de modèles lourds (coupant l’herbe sous le pied de Transmutr ou de Skimp), des scattering de components (comme skatter), de management de layers (alla layer panel de Thomas), extrusion de lignes, alignements, rotations intelligentes, gestion des quads et subdivisions, gestion des UV, etc.
        Toutes ces possibilités nous sont offertes par des extensions mais à un moment, je trouve que ce serait bien que Sketchup reconnaisse leur utilité et les intègre dans le code source. Cela éviterait les démarrages longuets à cause des vérifications de licenses via internet.

        Après, je suis d’accord que nous avons des utilisations assez pointues de SU, et que le commun des utilisateurs ne doivent même pas savoir de quoi on parle, mais utilisant le logiciel depuis sa version 2.1, je trouve que le développement stagne depuis que SU a été racheté par Google.

        Pour moi, la plus grande évolution de SU ces dernières années a été le fait de Thomthom et le trio VertexTools/Quadface Tools/SubD (et les Split tools de TIG). Ces outils ont radicalement changé ma façon d’appréhender la modélisation sous SU et les terrains complexes ne me font plus peur. Ensuite viennent Profile Builder 3 de Dale Martens, et toute la suite d’outils de Yoni (les Flextools). Puis les indispensables (mais souvent assez obscurs) plugins de Vi (suforyou).

        Répondre

        1. Pour les Sketchucation Tools, il ne faut plus utiliser effectivement que l’icône ExtensionStore (cube rouge). Les deux autres, qui permettent normalement de gérer l’activation/désactivation des extensions/plugins, interfèrent effectivement avec le nouveau Gestionnaire d’extensions apparu avec SketchUp 2017. Je déconseille à présent de les utiliser.
          Par contre, depuis l’Extension Store, outre la recherche et l’installation d’extensions hébergées sur le site, on peut cliquer sur l’icône Settings en forme d’engrenage. Un menu s’affiche et, en cliquant sur Bundles, tu peux voir l’ensemble des ordinateurs/versions de SketchUp sur lesquels tu as installé des extensions avec Sketchucation Tools. Un clic sur l’icône Install Bundle va automatiser l’installation de l’ensemble des extensions installées sur la nouvelle version de SketchUp.

          Je suis absolument d’accord avec toi que seuls les développeurs d’extensions font à présent la richesse et l’intérêt de SketchUp. Sauf erreur, toutes les attentes que tu as indiquées ont fait l’objet de Feature Request depuis des années. Je pense que cela fait plus de 6 ans que, chaque année, je demande qu’on corrige le fameux bug Camera Clipping Plane… Mais comme je l’indiquais au début de mon article, j’ai l’impression de prêcher dans le désert. N’oublie quand même pas Fredo6 dont les extensions, comme celles de Thomthom, ont facilité incroyablement mon travail sur SketchUp!

          Répondre

          1. Bien entendu, je n’oublie pas Fredo6! Il est là depuis la première heure du ruby sur SU, quasi… C’est juste que, comme ses interfaces se complexifient d’année en année, je les utilise plus qu’en dernier ressort :D
            J’ai toujours apprécié en SU la simplicité de l’interface et la richesse des interactions malgré cela. Les extensions de Fredo6 vont un peu à l’encontre de ça, je trouve. Ce n’est pas assez intuitif. Comme les scripts de Vi , d’ailleurs (essaie un peu son Transformer, il est super complexe mais avec beaucoup de tentatives, on arrive à faire des trucs impensables en SU). C’est un peu comme les GIFs animés de Box, il y a un côté magique alors que les commandes employées sont souvent très simples. Le secret de la magie est dans la combinaison de toutes ces commandes.

            Pour en revenir à Fredo6, Fredocorner est une belle évolution de Roundcorner, et Fredoscale / Thrupaint n’ont pas d’équivalent pour l’instant. Animator me semble encore limité par rapport à ce qui est facilement faisable en Max mais pour ceux qui veulent d’essayer à l’animation, c’est déjà très bien. A priori, c’est un module qui aurait dû être développé ou en tout cas backuppé par Trimble.

            J’attends énormément des promesses que m’a fait Dale avec la future mouture de Profile Builder (un peu notre Railclone). Et Thomas Hauchecorne devrait normalement sortir enfin Skatter 2 qui permettra de faire des clusters comme dans ForestPack (et utiliser des bitmaps comme masques de génération). Depuis le temps que j’attends ça…


          2. J’adore aussi Profile Builder 3 qui me fait déjà gagner énormément de temps dans cette version. Concernant Skatter 2, j’ai appris que Thomas et Merwan souhaitaient d’abord sortie Transmutr pour générer suffisamment de contenus avant la sortie de Skatter 2. Le développement de la version Beta de Transmutr étant plutôt intense pour l’instant, avec des mises à jour très fréquentes, on peut espérer qu’ils pourront bientôt travailler en priorité sur Skatter 2. Quand il sortira, ce sera Noël avant l’heure ! Pourvu qu’il sorte avant fin décembre ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.