Reconstitution historique du Château du Maine à Paris – Un modèle 3D… et un livre !

La véritable histoire du château du Maine, par Francis Mandin
La véritable histoire du château du Maine, par Francis Mandin

Ce 27 mai 2014 sort le livre « La véritable histoire du château du Maine ou les mystères d’un domaine disparu, au coeur du quartier de Plaisance« , par Francis Mandin. Il sera disponible à partir de ce week-end dans les librairies du 14e arrondissement de Paris. Vous pourrez aussi le commander, d’ici une dizaine de jours, sur le site web de l’éditeur Numilog.

Présentation du livre

« Les villages de Paris de jadis abritaient nombre de châteaux et domaines aujourd’hui disparus, et dont pour la plupart l’actuel paysage urbain n’a pas gardé trace. »

« Ainsi, dans notre 14e arrondissement, au coeur du quartier populaire de Plaisance-Thermopyles, s’élevait jadis un mystérieux domaine d’agrément érigé au début du siècle des Lumières, dans cet environnement campagnard et champêtre de la plaine de Montrouge, finalement absorbé par l’extension continue de la capitale. »

« C’est l’histoire de ce domaine improprement nommé « château du Maine », de ses propriétaires successifs et de l’évolution d’un coin de campagne devenu le quartier de Plaisance que nous avons tenté de reconstituer au travers de cette enquête historique.« 

Présentation de l’auteur

Francis Mandin, membre de la Société Historique du 14e arrondissement et passionné de l’histoire de son quartier, habite une maison construite en 1852 et située rue du Château, à proximité immédiate du domaine disparu de’ Fantaisie’, aussi appelé à tort ‘Château du Maine’. C’est à l’occasion de travaux de rénovation des combles de cette maison que réapparurent des poutres de charpente fort anciennes, antérieures de plus d’un siècle à la construction de la maison! Cette découverte fut le point de départ d’un long travail de recherche pour réaliser son enquête historique, afin de reconstituer la véritable histoire de cette ‘folie’ typique du 18e siècle et de ce secteur champêtre de la plaine de Montrouge, devenu le quartier de Plaisance.

Quel rapport avec SketchUp, me direz-vous ?

Gravure ayant servi de base pour la reconstitution historique en 3D avec SketchUp du château du Maine et de ses dépendances.
Gravure ayant servi de base pour la reconstitution en 3D avec SketchUp du château du Maine et de ses dépendances.

Je me suis servi de SketchUp pour reconstituer en 3D ce château disparu, à partir d’une gravure d’époque, de plans et peinture historiques et des descriptions reprises dans le livre « Paris, de la Seine à la cité U », de Emile Wiriot.

Bien qu’une gravure ne soit pas une photographie, j’ai utilisé la commande Adapter une nouvelle photo de SketchUp pour modéliser le bâtiments et ses abords immédiats à partir de la gravure, en repérant les lignes de fuite. La mise à l’échelle et l’adaptation du modèle a ensuite été réalisée sur base des plans historiques disponibles. Des détails furent ensuite ajoutés sur base des échanges avec l’auteur et de gravures ou photographies anciennes montrant des bâtiments proche du château. Le château présentant de nombreux éléments architecturaux répétitifs, comme les baies de fenêtre, les volets ou même les ailes du bâti principal, j’ai utilisé les composants de manière intensive.

Par la suite, le modèle a été géo-positionné et orienté correctement par rapport au Nord pour pouvoir être intégré à son emplacement exact dans Google Earth.

Les difficultés rencontrées lors de la modélisation 3D

Une première source de difficulté est venue des distorsions de la gravure dues entre autres à la qualité réduite de la photographie de la gravure et, bien entendu, aux déformations et imprécisions inhérente à la gravure elle-même.

La principale difficulté dans cette reconstitution est venue de la différence de datation des documents historiques. La gravure n’étant pas contemporaine des différents plans historiques disponibles, la représentation au plus juste a nécessité de nombreux échanges avec l’auteur et les avis d’experts pour sélectionner, parmi des informations parfois divergentes, les éléments à représenter dans le modèle 3D.

Enfin, étant donné le manque d’informations concernant l’intérieur, seule l’enveloppe externe du bâtiments et de ses dépendances a été modélisé.

Le château du Maine sur la Banque d’images 3D de SketchUp

Vous souhaitez compléter votre lecture du livre par une visite virtuelle ? Découvrez le modèle 3D du Château du Maine et de ses dépendances grâce à la vue 3D interactive ci-dessous ou téléchargez le modèle 3D sur la Banque d’images 3D de SketchUp au format SKP (SketchUp 8) ou au format KMZ (Google Earth) en cliquant sur le bouton Download (Télécharger).

Vous ne disposez ni de SketchUp ni de Google Earth ? Cliquez dans la fenêtre ci-dessous pour vous déplacer à l’aide de la souris dans le modèle 3D du château. Cliquez et déplacer le curseur de souris pour changer de point de vue et faites rouler la molette pour zoomer.

Parmi les autres intervenants qui ont rendu ce livre possible

  • La Société historique et archéologique du 14e arrondissement de Paris
  • Christian Benilan, Aquarelles et peintures des châteaux et demeures de Paris et de l’Île-de-France et proche disparus
  • Michel Huard, auteur du site Paris Atlas Historique
Aquarelle représentant le Château du Maine vers 1770, réalisée sur base du modèle SketchUp par Christian Benilan
Aquarelle représentant le Château du Maine vers 1770, réalisée sur base du modèle SketchUp par Christian Benilan

Vous souhaitez reconstituer un bâtiment ou un site historique sur SketchUp ?

ARCH’image réalise pour vous des modèles détaillés sur base de plans, de gravures ou de photos d’époque

6 commentaires


  1. Bonjour et bravo j’adore…
    Je suis avec intérêts vos publications, vous êtes ma principale source d’info et de formation sur Sketchup.
    Je suis un maquettiste volume de Rennes et spécialisé en maquettes muséographiques et manipulations interactive, Sketchup a remplacé bon nombre de plans dans l’atelier, et relayé par l’usinage cn et laser, la boucle est presque bouclée.
    Cela me conforte aussi dans l’idée que Sketchup est d’une grande valeur pour peu qu’on y investisse un peu de temps au départ.

    Encore bravo et continuez à nous faire partager vos passions.

    Vincent

    Répondre

    1. Bonjour Vincent,

      Effectivement, le temps que fait gagner SketchUp lorsqu’on le maîtrise dépasse largement le temps investi dans son apprentissage. Comme avec tout logiciel, il faut dépasser les blocages rencontrés fréquemment par les débutants qui n’ont pas une vision globale et cohérente de SketchUp, de ses possibilités, de ses forces mais aussi de ses faiblesses. Le plus important est sans doute de mettre en pratique le plus rapidement possible et sur une durée suffisante ce qu’on a appris afin de l’assimiler réellement.

      Pour moi, la passion est intacte et je compte bien poursuivre dans cette voie. A très bientôt pour de nouveaux articles !

      Laurent

      Répondre

  2. Excellent travail. Cela me conforte dans mon choix de sketchup pour ce type de travail que j’ai commencé à faire sur Tourcoing. (un château, une halle, … démolis y a très longtemps.
    Petite question : quel commande utilisez vous pour permettre aux visiteurs qui n’ont pas Sketchup, ni Google earth de visualiser le chateau directement ? C’est génial.
    Encore pour votre travail. Que cela donne envie à d’autres de se lancer.

    Répondre

    1. Bonjour Hervé et merci pour votre commentaire.

      Pour intégrer un modèle 3D dans une page web, j’utilise une nouvelle fonctionnalité de la Banque d’images 3D de SketchUp. Sur la page de l’objet 3D, sous la partie affichant les informations du modèle, il y a un bouton <> Incorporer (ou <> Embed en anglais). Cliquez dessus puis cliquez sur 3D Viewer juste en-dessous. Une nouvelle boîte de dialogue affichera alors le code HTML a utiliser pour intégrer le modèle 3D dans une page de votre site web.

      Bonne continuation avec SketchUp pour votre projet de reconstitution historique !

      Répondre

  3. Un superbe travail. Historien de l’art de formation je suis toujours heureux quand la technologie permet de redonner vie au passé. Félicitation

    Répondre

    1. Bonjour Philippe,

      Merci pour le compliment !

      Cette reconstitution ne fut pas simple mais ce type de travail est vraiment passionnant. C’est un domaine parfait pour SketchUp dans lequel j’aimerais poursuivre si l’occasion se présente.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.