SketchUp 2014 – Les nouveautés

sketchup-2014-is-here

Mise à jour : Découvrez les nouveautés de SketchUp 2016 sur ce site !

Très critique suite à la sortie de SketchUp 2013, au point que je travaille toujours presque exclusivement avec SketchUp 8, j’attendais beaucoup de la sortie de SketchUp 2014. Même si celui-ci n’apporte pas toutes les améliorations que j’espérais, SketchUp 2014 semble cependant évoluer dans la bonne direction… ou plutôt LES bonnes directions: la productivité et l’évolutivité.

Les améliorations de SketchUp 2014 pour la productivité

su2014-arc-camembert

  • Importation et exportation de fichiers DWG/DXF au format AutoCAD 2013
  • Edition : Les cercles importés sont à présent composés de 96 segments (contre 24 auparavant) et les arcs d’un nombre de segments variables (entre 1 et 95) en fonction de la proportion par rapport au cercle complet.
  • L’outil Arc original change de nom et devient 2 Point Arc mais conserve le raccourci clavier A. Le nouvel outil Arc permet de dessiner un arc en cliquant le centre, le début de l’arc puis en définissant l’angle en cliquant ou en tapant une valeur au clavier. Enfin, l’outil Camembert permet de créer une « tranche de tarte » avec une face en suivant les mêmes étapes.
  • L’affichage des ombres est plus rapide pour les modèles complexes.
  • Et la barre d’outils Grand jeu d’outils accepte à nouveau d’être placée verticalement ! Un bonheur !

Une Banque d’images 3D revisitée

su2014-banque-images-3d
Une toute nouvelle Banque d’images 3D (3D Warehouse), pour toutes les versions de SketchUp, qui affiche des images plus grandes et permet de faire défiler tous les résultats d’une recherche sans devoir cliquer sans cesse pour visualiser les modèles suivants. Et la possibilité d’importer directement un composant sans être obligé d’afficher la page détaillant chaque modèle 3D. Cette fenêtre permet à présent de se faire une idée plus précise du modèle grâce aux statistiques affichées et notamment, pour les nouveaux modèles partagés, le nombre de polygones et de matières qui les composent. En cliquant sur l’icône Voir les vues en 3D de ce modèle, il est à présent possible de visualiser le modèle dans ses moindres détails, comme si vous utilisiez l’outil Orbite de SketchUp (mais il faudra encore du temps pour que les millions de composants existants bénéficient tous de cet affichage en WebGL). Au final, malgré un affichage initial un peu plus lent, le gain de temps lors d’une recherche parmi de nombreux modèles me semble important. Notez qu’il est à présent possible d’uploader des modèles SketchUp à partir de votre navigateur web, sans même devoir ouvrir SketchUp. Enfin, vous pouvez à présent uploader des modèles jusqu’à 50 Mo et publier une vue 3D interactive sur un site web comme vous pouvez le voir ci-dessous (cliquez dans la vue et utilisez la molette de souris pour changer de point de vue et zoomer) :

Attention : A l’heure actuelle, mais cela peut évoluer, plusieurs fonctionnalités ne sont plus disponibles : évaluer la qualité sur 5 étoiles, publier des modèles visibles mais pas téléchargeables (ce qui évitera beaucoup de frustrations), les versions multiples d’un modèle, inviter des personnes à voir et utiliser des modèles privés, la version de SketchUp utilisée pour créer le composant n’est pas visible.

Les améliorations de LayOut 2014 pour la productivité

su2014-insertion-automatique

  • LayOut utilise à présent l’accélération matérielle de votre carte graphique pour une accélération importante de l’affichage des vecteurs.
  • Un affichage théoriquement plus rapide des documents longs.
  • L’insertion automatique de texte – Lorsque vous créer un texte ou une légende, vous pouvez cliquer sur le menu déroulant Texte > Faire une insertion automatique > choix parmi une dizaines de balises prédéfinies telles que <Adresse>, <Auteur>, <Datedemodification>, <Nomdepage> ou encore <Numerodepage>. Un gain de temps appréciable pour générer un cartouche. Et vous pouvez créer vos propres balises !
  • Des étiquettes « intelligentes » – Comme avec l’outil Texte de légende de SketchUp, avec l’outil Étiquette, vous pouvez récupérer comme texte par défaut les coordonnées d’un point, la longueur d’une arête, la surface d’une face ou le nom d’un composant ou d’un groupe.
  • LayOut permet d’utiliser les inférences lors de la rotation d’une sélection, pour des rotations aussi précises que dans SketchUp.

Les améliorations de SketchUp 2014 pour l’évolutivité

  • L’API de SketchUp 2014 utilise le nouveau langage Ruby 2.0 – Cette évolution élargit sensiblement les domaines de développement des plugins SketchUp. Il est à présent possible de créer des plugins pour gérer les plans de section, les cotations et les textes. On attend donc avec impatience que des développeurs de génie se lancent dans cette nouvelle brèche. Ce changement peut cependant rendre inutilisables de nombreux plugins. Si beaucoup de plugins existants ont déjà été adaptés pour fonctionner avec SketchUp 2014 (pensez à mettre à jour vos plugins !), ce ne sera probablement pas le cas pour tous. Dommage, mais il faut vivre avec son temps et assurer l’évolution de SketchUp pour les années à venir. Ce changement était donc indispensable.
  • Le classements BIM pour l’ajout de meta-données à des composants ou groupes – Cela nécessite de charger au préalable un système de classification comme l’IFC soit au format propriétaire de SketchUp, le format .skc, soit au format XML Schema File, .xsd. Une fois le système chargé, vous pouvez appliquer un style de classement à vos composants et groupes à partir de la boîte de dialogue Infos sur l’entité.
  • Exportation au format IFC (BIM) – Corollaire du classement BIM, il est à présent possible, dans la version Pro, d’exporter votre modèle au format IFC lisible par ArchiCAD, Revit et bien d’autres logiciels compatibles BIM.
  • Le déplacement du répertoire contenant les plugins en dehors du répertoire d’installation de SketchUp.

Les autres changements et améliorations

Tout d’abord, l’infobulle lorsque vous créez un rectangle de proportion carrée est enfin traduite ! Un petit détail mais qui montre que l’équipe de développement est à l’écoute des francophones. Par contre, malheureusement, toujours pas de traduction française pour l’aide en ligne… De nombreux bugs et erreurs de traduction ont également été corrigés.

Mettre à jour votre licence de SketchUp

Si vous utilisez la version gratuite, SketchUp Make, il suffit de télécharger et installer SketchUp 2014 en fonction de votre langue et de votre système d’exploitation. Comme pour la version 2013, SketchUp Make 2014 fonctionnera comme la version Pro pendant 8 heures. A l’issue de cette période, vous devrez choisir entre l’achat d’une licence Pro et le retour aux fonctions de la version gratuite.

Si vous disposez d’une licence SketchUp 2013 Pro, vous avez déjà dû recevoir vos codes d’installation dans le cadre du service de maintenance et support valable 1 an. A la fin de votre période de maintenance de 1 an, le coût de la mise à jour reste très raisonnable à 73€. Si vous avez « sauté » la mise à jour vers SketchUp 2013 Pro, il semble qu’un coût additionnel soit à prévoir pour upgrader depuis une version précédente.

Conclusion

Sans la moindre hésitation, SketchUp 2014 s’avère, dès sa sortie, largement supérieur à SketchUp 2013. S’il continue à tenir ses promesses, et dès que la majorité des plugins que j’utilise auront été adaptés ou remplacés par une alternative, nul doute qu’il remplacera SketchUp 8 comme mon logiciel de modélisation 3D de prédilection. Et vous, quel est votre avis sur cette nouvelle version de SketchUp ?
Edition : SketchUp 2014 est désormais le logiciel de modélisation 3D utilisé par ARCH’image pour quasiment tous nos projets.

Les nouveautés de SketchUp 2014 et LayOut 2014 en vidéo, c’est gratuit >>>


Vous souhaitez en apprendre beaucoup plus sur SketchUp ?

9 commentaires


  1. Je possède une licence de SketchUp 8 Pro.
    Pour passer à la version SketchUp 2014, croyer-vous que le prix de la mise à niveau sera plus élevé que $150,00 Canadien ?

    Répondre

    1. Bonjour Ronaldo,

      Un de mes clients vient de passer à SketchUp 2014 depuis SketchUp 8 Pro et a payé environ 90 euros soit en-dessous de 150$ canadiens. Il y a effectivement un petit supplément lorsqu’on « saute » une version mais cela me semble très raisonnable.

      Répondre

  2. Bonjour

    « Les classements BIM ne me concernent que très peu mais cette ouverture de SketchUp vers les logiciels compatibles BIM me semble une excellente chose pour les bureaux d’étude. »

    C’est aussi un énorme gage de crédibilité. En effet Sketchup conserve malheureusement encore une image de « logiciel de bricoleurs » chez des professionnels du secteur bois qui utilisent des solutions logicielles très adaptées en cas de transfert vers les machines CN.

    Pourtant Sketchup est un super logiciel pour des structures petites et moyennes pour lesquelles la version Pro de SU avec la génération de rapports.

    Cette version 2014 est une bonne aubaine pour pénétrer les BE…et se faire reconnaître.

    Répondre

  3. Cher Laurent,

    Je ne partage pas votre enthousiasme. Hormis quelques améliorations pour les pros (layout, Bim etc.), ce programme fait du sur-place depuis trop d’années (période Google et ensuite Trimble)

    Plusieurs gros points noirs :

    1) une interface type « windows 95 » peu attractive.

    2) En regard de la concurrence, des outils de modélisation franchement incomplet. Comme le dit l’intervenant précédent, il devient difficile d’utiliser SU sans une myriade de plugins.

    3) Toujours pas de véritable moteur de rendu intégré.

    4) Un gestionnaire de calque calamiteux.

    5) etc…

    Bref, la patience des fans de Sketchup dont je fais partie est vraiment mise à l’épreuve.

    Répondre

    1. Bonjour Olivier,

      SketchUp 2014 est loin de combler toutes mes attentes mais je pense sincèrement que SketchUp 2014 est une version largement supérieure à SketchUp 2013. Comme je l’ai indiqué dans mon article, il n’a cependant pas encore remplacé totalement SketchUp 8 dans mon utilisation en production. Par contre, LayOut 2014 a dors et déjà effacé LayOut 3 des logiciels que j’utilise.

      Oui, la plupart des avancées majeures de SketchUp visent les utilisateurs professionnels, c’est-à-dire ceux qui paient une licence et permettent donc à l’équipe de développement de travailler. Cela dit, si vous connaissez SketchUp depuis la période @Last Software, j’en déduis que vous disposez vous-aussi de la version Pro…

      En quelques années, et notamment suite à l’ouverture de SketchUp au grand public avec la version gratuite de Google, SketchUp a vu son public se diversifier dans de très nombreux domaines d’utilisation. Sauf à devenir une « usine à gaz » d’une complexité sans nom, il me semble peu réaliste de pouvoir ajouter à ce logiciel, qui veut rester simple, les innombrables fonctionnalités qui combleraient tous les utilisateurs de tous ces domaines d’activité si différents. Trimble a donc pris le parti d’améliorer l’accès aux plugins avec la Banque d’Extensions (depuis la version 2013) et les possibilités de développement de ces plugins grâce au passage à Ruby 2.0 de cette nouvelle version. Je doute que cette politique de développement des fonctionnalités de SketchUp principalement via des plugins change dans un avenir proche.

      De même, avec la quantité de plugins de rendu pour SketchUp et de logiciels de rendu capables d’importer le format SKP, la mise à disposition d’un moteur de rendu intégré à SketchUp me semble également loin des préoccupations actuelles de l’équipe de développement.

      Je suis curieux de voir ce que SketchUp 2015 nous réservera…

      Répondre

  4. Bonjour,
    Mon souhait était, comme exprimé le 19 06 2013 sur le blog, celui de suivre la tendance actuelle qui est au BIM et IFC pour pouvoir communiquer et se compléter avec les autres logiciels avec le langage le plus adapté.

    Voilà qui est fait et un grand merci pour les développeurs.Il leur reste à présent, de développer un module intégré de métré pour compléter le logiciel.
    Merci.

    Répondre

  5. en effet le déplacement, le zoom, le scrolling est très rapide, les ombres aussi. Je suis intéressé par le BIM comme BE mais j’espère que les architectes aussi ?! car c’est un tout, le BIM doit être le patrimoine commun des intervenants du projet… je vais vérifier le fonctionnement des plugins très prochainement et tiendrait au courant.

    Répondre

  6. Bonjour Laurent,

    Très franchement, à part pour les BIMeurs (et le gain de vitesse si on utilise les shadows temps réels), je ne vois pas trop pourquoi SU2014 remplacerait SU8 à moins que Ruby2 ne donne naissance à des plugins révolutionnaires…
    Le fait est que depuis SU5, la seule évolution qui me donne envie de pousser SU est l’enthousiasme des third parties. SU a toujours été un outil d’archi pour les archis mais à présent que toute une communauté qui n’a rien à voir avec l’archi s’est greffée au projet, le logiciel n’évolue plus autant que lors des premières itérations (je pense à SU2->3->4->5).
    Evidemment on peut voir ça sous un autre angle et considérer que SU devient un produit qui a atteint sa mâturité et que chaque nouvelle mouture ne sera que mise à niveau mais là, je commence à ne plus rien espérer de la part des développeurs…
    J’ai malheureusement eu trop peu de temps pour m’investir dans la beta (suis arrivé trop tard dans le process) mais j’espère pouvoir aider davantage pour la 2015. :-)

    Je pense que le next step que tout le monde attend est la modélisation « alla SU » (çàs facile et intuitive) des sites 3D sans devoir jongler avec les trop nombreux plugins (comme InstantRoad, Artisan, SketchyUV, VertexTools, CurviLoft, Toposhaper, ExtrudeTools, ToolsonSurface, etc. etc. j’en passe et des meilleures).

    Qu’en pensez-vous?

    Répondre

    1. De mon point de vue, après quelques semaines de test, SketchUp 2014 semble mieux gérer les modèles complexes et son affichage semble plus rapide, même en très haute résolution, que SketchUp 2013. Et je ne parle pas de la vitesse d’affichage des ombres qui est impressionnante. Il me semble également beaucoup plus stable que SU2013. De nombreux plugins, lorsqu’ils sont bien mis à jour, me semble également beaucoup plus rapides que dans SU2013 et SU8. Je salue d’ailleurs le travail important fourni pas de nombreux développeurs comme Fredo6, thomthom, TIG, Chris Fullmer et bien d’autres pour adapter leurs plugins à SketchUp 2014.

      Enfin, j’apprécie beaucoup les améliorations et accélérations apportées à LayOut, même si je peux comprendre que cela ne concerne pas tout le monde. Pour SU2013, le seul point positif ou presque que j’avais relevé concernait le nouveau format MP4 pour l’exportation d’une animation. A ce propos, les traductions en cliquant sur le menu déroulant Fichier > Exporter > Séquence vidéo ou Séquence d’images fixes est enfin compréhensible et correct.

      Les classements BIM ne me concernent que très peu mais cette ouverture de SketchUp vers les logiciels compatibles BIM me semble une excellente chose pour les bureaux d’étude. Et, d’après ce que je lis régulièrement sur le forum de discussion de Sketchucation consacré aux plugins, l’évolution de l’API vers Ruby 2.0 était indispensable pour dépasser de nombreuses limites en terme de fonctionnalités.

      Enfin, j’apprécie fortement le gain de temps lors de l’utilisation de la nouvelle Banque d’images 3D. Avec de plus en plus de composants enregistrés au format SU2013 et SU2014, il faut s’attendre à avoir de plus en plus de désillusions en essayant de télécharger des composants dans SketchUp 8.

      Bref, j’attends encore de le mettre à l’épreuve du feu sur quelques très gros projets mais je suis déjà certain de l’utiliser en production.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.