Vous aimez SketchUp ?
Alors pourquoi ne pas l’utiliser mieux?

Franchement, je suis toujours étonné de voir autant de gens aimer SketchUp alors que les résultats qu’ils obtiennent sont moyens voire médiocres. Et certains m’avouent avoir passé de nombreuses heures pour obtenir ce résultat ! Je me dis alors que ces utilisateurs seraient au comble de la joie (et gagneraient beaucoup de temps) s’ils maîtrisaient mieux leur logiciel 3D de prédilection…

Je reçois régulièrement de nombreux modèles SketchUp, que ce soit de clients, de prospects ou de visiteurs de ce blog. Si quelques uns d’entre eux démontrent une bonne maîtrise de la modélisation, la quasi totalité (et je suis gentil) démontrent notamment une mauvaise organisation du modèle 3D. Ce qui a généralement des conséquences fâcheuses lorsque vous devez (ou que je dois) apporter des modifications importantes au modèle.

 

Pourquoi ces lacunes si fréquentes en modélisation et surtout en organisation d’un modèle SketchUp ?

Beaucoup d’utilisateurs apprennent SketchUp (ou tout autre logiciel) par eux-même, en autodidacte. D’autres apprennent en suivant les conseils, pas toujours avisés, de ces autodidactes. Parmi ces personnes, quelques-unes abandonnent rapidement car elles n’ont pas obtenu les résultats escomptés… et remettent bien entendu la faute sur le logiciel qui est, au choix :

  • Trop simpliste – Il n’y a que 6 outils de dessin !
  • Inadapté pour la réalisation de modèles complexes – Je n’y suis pas parvenu… donc c’est impossible !
  • Illogique / Incohérent (malgré sa réputation de logiciel intuitif) – Ce logiciel ne comprend pas ce que je veux faire !
  • Voire buggé à mort – Ça plante tout le temps… Je n’ai pourtant installé qu’une centaine de plugins !

Les autres, ceux qui persévèrent, sont souvent déjà très contents d’avoir réussi à représenter leurs idées en 3 dimensions. Et n’imaginent pas toujours qu’il est possible d’obtenir de bien meilleurs résultats en beaucoup moins de temps.

D’autres encore, qui utilisent déjà un logiciel de CAO comme AutoCAD, pensent que ce qui est valable pour leur logiciel de CAO l’est aussi pour SketchUp. Mais ce n’est pas toujours le cas (je pense notamment à la mauvaise utilisation des calques…)

Certes, SketchUp n’est pas parfait et peut encore être amélioré (vivement la découverte des nouveautés apportées par SketchUp 2013). Mais la quasi totalité des problèmes rencontrés peuvent être facilement surmontés avec une meilleure connaissance de SketchUp, de ses points faibles mais aussi de ses points forts par rapport à d’autres logiciels de conception 3D.

L’apprentissage autodidacte a ses limites

Loin de moi l’idée de critiquer l’apprentissage en autodidacte. Après tout, c’est comme cela que j’ai moi-aussi commencé à apprendre SketchUp, il y de cela de nombreuses années. Mais un apprentissage autodidacte nécessite de la rigueur, beaucoup de temps et de se poser sans cesse la question suivante :

Y a-t-il moyen de faire cela plus rapidement ou plus facilement avec SketchUp ?

N’y a-t-il pas un outil, une méthode de travail ou un plugin qui pourrait vous aider a exécuter cette tâche en quelques minutes au lieu de passer des heures pour un résultat peu concluant ?

Pour répondre à cette question, vous pourrez écumer sans fin les forums de discussions et les sites web consacrés à SketchUp (y compris l’aide en ligne de SketchUp) sans obtenir une vision globale cohérente de l’utilisation du logiciel.

Ou alors, vous pouvez investir dans un ou plusieurs livres sur SketchUp, dans une formation vidéo ou, mieux encore, suivre une formation SketchUp avec un formateur SketchUp qualifié qui pourra répondre à vos nombreuses questions.

Bien sûr, l’achat d’un livre ou d’une formation a un coût… mais combien de temps allez-vous gagner en modélisant plus vite, en évitant les mauvaises habitudes de travail et les pièges qui se dressent devant les utilisateurs débutants et en recevant rapidement des réponses claires et détaillées à vos questions ?

Quelques règles de base à respecter lorsque vous utilisez SketchUp

  • Dissociez les éléments les uns des autres en les rassemblant sous forme de composants.
  • Modélisez toujours à l’échelle 1:1.
  • Donnez des noms qui signifient quelque chose à vos composants, idéalement en suivant une dénomination logique.
  • Ne placez jamais des arêtes ou des faces dans un autre calque que le calque par défaut Layer0.
  • Lorsque vous utilisez des Scènes, affichez les détails de la boîte de dialogue Scènes et ne cochez que la ou les options nécessaires.

Un petit conseil pour votre apprentissage de SketchUp

Commencez par des projets simples

Comme vous ne vous débutez pas dans l’apprentissage de la conduite automobile en vous lançant directement sur le périph’ à l’heure de pointe, commencez par utiliser SketchUp sur des projets simples pour bien assimiler les bases, puis réalisez des modèles de plus en plus complexes.

Et un deuxième conseil :

N’attendez pas avant de mettre en pratique ce que vous avez appris lors d’une formation SketchUp, à la lecture d’un livre ou après avoir visionné une formation vidéo. Modélisez votre maison, votre chambre, un meuble ou un objet… mais faites-le tout de suite afin d’assimiler durablement ce que vous venez d’apprendre. Et surtout rappelez-vous…

Y a-t-il moyen de faire cela plus rapidement ou plus facilement avec SketchUp ?

6 commentaires


  1. Je vais revoir tes articles et les appliquer … cette fois-ci … !!! Merci pour la critique et … ta patience.

    Répondre

  2. Bonjour sacre,

    En décollant les étages, les murs, etc. vous ne parviendrez jamais à obtenir des parois continues sur plusieurs étages, ce qui est déjà gênant esthétiquement dans SketchUp mais l’est encore plus pour la réalisation d’images de synthèse photo-réalistes.

    J’ai déjà présenté en long et en large les avantages des composants sur les groupes dans un précédent article.

    Une utilisation des composants avec l’outil Structure rend presque les calques inutiles mais l’inverse n’est pas vrai. J’utilise généralement les composants pour rassembler des éléments différents mais proches géographiquement (par exemple un étage composé d’une dalle, de murs, de cloisons, de mobilier, etc.) tandis que j’utilise les calques pour rassembler (et surtout gérer l’affichage) d’objets similaires (par exemple un calque pour la végétation, un calque pour le mobilier urbain, un calque pour le mobilier intérieur, etc.)

    J’ai abordé l’utilisation des composants, des calques et de l’outil Structure dans un de mes derniers articles.

    Répondre

  3. bonjour, personnellement j’ai pris l’habitude de « décoller » beaucoup d’éléments de 0,5mm pour éviter que lorsque je fais « ungroup/ éclater » les éléments ne viennent à se souder. Donc quand je démarre de ma surface sol … je décolle … avec les étages, les murs … idem. j’ignore si c’est une bonne méthode. J’ai besoin de pouvoir éclater à tout moment. Je crée beaucoup de groupe mais ne voit pas l’utilité du composant. Utiliser les calques c’est génial. Peut-être est-ce mieux l’analyse d’un dessin qu’une réponse.

    Répondre

  4. Bonjour Bruno,

    Tant que ce sont des composants ou des groupes qui sont placés dans d’autres calques que le calque par défaut Layer0, c’est parfait. Ce qui est important, c’est que les arêtes et les faces qui font partie intégrante de ces composants ou groupes soient bien dans le Layer0.
    Pour plus d’informations, je vous propose de visiter l’article « SketchUp assure-t-il la prise en charge des calques ? » sur le site officiel SketchUp.

    Répondre

  5. Bonjour,

    Je ne comprends pas bien ce point:
    « Ne placez jamais des arêtes ou des faces dans un autre calque que le calque par défaut Layer0. »

    Pourquoi? A quoi servent donc les autres calques?
    Je travaille avec Sketchup et mes éléments généralement regroupés en « Groupe » (et non en « Composant ») peuvent être sur differents calques. L’utilisation de groupe permet bien d’avoir des arêtes et des faces sur différents calques que Layer0, non?

    Répondre

  6. Je pense que ces recommandations sont précieuses.
    je pense aussi car on me pose souvent la question, connais tu un logiciel de modélisation 3D simple ?
    En fait, on confond le modèle et le logiciel.Il n’y a pas de logiciel 3D réellement simple, encore faut il se donner la peine de de l’apprendre, Internet et ses vidéos laisse penser qu’un tuto c’est une pilule qui va vous infuser la connaissance.Ce qui handicape sérieusement, c’est le poids du modèle, alors il vaut mieux effectivement s’organiser comme il faut, et avoir à l’esprit que tout à un poids, sinon, on se retrouve avec un modèle impossible à manipuler même avec une machine puissante
    pourtant, effectivement le logiciel est intuitif, certainement plus qu’une ligne de commande avec des codes.
    il faut penser à être simple tout au long de sa conception, et ça conviendra pour beaucoup de réalisations.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *