SketchUp – On l’aime ou on le déteste mais il ne laisse pas indifférent

SketchUp - Amour ou haine ?

Je viens de publier un article invité sur le blog d’Elephorm : 20 bonnes raisons d’adorer ou de détester SketchUp.

Il ne se passe pas une journée sans que des dizaines d’utilisateurs ravis ou frustrés (voire carrément enragés) postent des messages sur Twitter pour louer ou blâmer SketchUp. Comment un même logiciel peut-il provoquer des réactions aussi contradictoires ?

Quel est votre point de vue ? Amour ? Haine ? Une alternance des deux ? Et quels sont vos arguments les plus marquants ?

Donnez votre avis sur le blog d’Elephorm ou bien ici en publiant un commentaire.

4 commentaires


  1. c’est parce qu’il est formidable qu’on est exigeant
    en effet sketchup est si performant que ces défauts sont difficiles à supporter:
    – un autofocus serai bien vu pour éviter de devoir passer de pers à projection parallèle dés qu’on a besoin de se rapprocher d’un point….au moins une option champ angulaire dans le menu contextuel ferait gagner du temps
    – j’étais sur SU8 et j’ai dû abandonner ma version chérie pour le SU 2017….et hormis le coût qui à augmenté….j’ai pas vu de changement bouleversant….voire des truc plus pénible qu’avant (je pense notamment à la multiplication des faces qui se superposent dés qu’on touche aux lignes…face qu’il faut ensuite effacer pour appliquer la matière….ça aussi ça saoule… et les fenêtres d’outils…..puta…. quel bordel à gérer…c’était si simple et efficace sur su 8 que je ne comprends pas qu’on perde du temps à empirer ce qui fonctionne quand il y a tant de point à améliorer…. comme les intersections par exemple
    -ensuite, il manque la possibilité de disposer de différent type de trait….très dommage
    – il serait également bien qu’enfin un outil section soit intrinsèque au logiciel sans avoir recours à des pluggins…plus ou moins éfficaces
    -l’ajout de calques pourrait se faire d’office en mode masqué afin de ne pas devoir actualiser toutes les scènes quand on en rajoute un !!!
    – l’import de dwg est un gros fake…entre nous je vois pas trop la différence entre re-calquer un dwg ou un jpeg…..le temps nécessaire est le même….
    -le texte 3 d pourrait être modifiable…ça ferait gagner beaucoup de temps également….d’ailleurs je ne comprends même pas qu’il n’y ait pas un outil de légende de surface qui s’actualise quand on modifie les pièces
    – et enfin ….lay out….mamamia que patapouf de lenteur ce truc! obligé d’y passer pour la mise en page à l’échelle….ça plante souvent….les exports pdf sont différents selon que vous êtes en vectoriel tramé ou hybride….du coup pour avoir le rendu pdf identique de celui de l’écran, sans que les cotes et les texte ne change de taille…un vrai boxon
    en conclusion je dirais que layout est le coté obscur de SU et lui bouffe un peu de sa force….mais je le répète….SU est génial, c’est pour cette raison qu’il est difficile de supporter que des versions se suivent sans jamais réellement s’améliorer sur les essentiels….

    Répondre

    1. Bonjour Van den Heuvel,

      Si vous n’avez pas vu de changement important entre SketchUp 8 et SketchUp 2017, vous n’avez probablement fait que survoler les nombreuses améliorations apportées au logiciel depuis 2012. Personnellement, je suis convaincu de travailler beaucoup plus efficacement avec SketchUp Pro 2018 qu’avec SketchUp 8. SketchUp Pro 2018 a notamment intégré le remplissage du plan de section. Je n’ai absolument jamais regretté les 120€ environ de mise à jour annuelle car les améliorations apportées par chaque nouvelle version m’a fait gagner des dizaines d’heures de travail chaque année. L’investissement est donc largement rentabilisé. J’utilise évidemment quotidiennement SketchUp et je suis très attentif à toutes les nouveautés que je présente en détail dans un article lors de chaque nouvelle version de SketchUp.

      Quand vous parlez de devoir passer de perspective à projection parallèle pour vous rapprocher d’un point, est-ce que le problème est bien une partie du modèle qui semble coupé comme par un plan de section perpendiculaire à l’axe du point de vue ? Si c’est le cas, pour changer rapidement la focale, tapez Z pour activer l’outil Zoom puis tapez 105mm ou plus pour obtenir un effet de télé-objectif et réduire très sensiblement ce bug d’affichage.

      Pouvez-vous préciser ce problème de multiplication des faces qui se superposent lorsque vous touchez aux lignes ? Pouvez-vous décrire comment reproduire ce bug ? Avez-vous un modèle à partager qui présente ce problème ?

      Que reprochez-vous aux barres d’outils des versions de SketchUp postérieures à la version 8 ? Cela fait maintenant quelques années que je n’ai plus SketchUp 8 sur mes ordinateurs mais je n’ai pas constaté de différence fondamentale à ce niveau.

      Concernant l’importation de fichiers DWG, mon plus gros problème n’est pas tant les lacunes de SketchUp, bien réelles mais qui se réduisent d’année en année, que le manque de précision et de rigueur de nombreux dessinateurs.

      Concernant les cotes et textes créés dans LayOut, de mémoire, je n’ai jamais constaté de différence d’échelle lors de l’exportation au format PDF. J’avoue n’avoir jamais utilisé LayOut 3, qui accompagnait SketchUp 8, à des fins professionnelles en raison de ses nombreuses limitations. Mais LayOut est probablement le logiciel qui s’améliore le plus à chaque nouvelle version de SketchUp.

      Comme souvent, des développeurs ont répondu aux attentes et compensé certaines lacunes de SketchUp.

      Répondre

  2. Sketchup est vraiment un logiciel surprenant.

    Formateur en charpente bois, je m’intéresse fortement à ce logiciel depuis 3 années maintenant.

    Au début, environnement de base.

    Rapidement, j’ai installé une sélection de plugins indispensables pour ma pratique de modélisation des structures bois. Je me suis ensuite construit 2 modèles types ( un pour la charpente, l’autre pour l’ossature bois) mettant en scène de façon astucieuse les différents plans nécessaires à la réalisation des structures (ex : élévations, coupes, vues de dessus…)

    Je me suis ensuite consacré à la réalisation de composants dynamiques qui sont véritablement le must dans la réalisations du 3D !
    En effet, renseigner au clavier la section des bois, joindre un assemblage à l’extrémité d’une barre, déposer un mur ossature bois avec ses ouvertures paramétrables dans une boite de dialogue, sont autant d’actions d’une rapidité étonnante.

    Pour finir, l’exploitation des quantitatifs de matériaux peut se faire avec un fichier Excel construit à cet effet.

    La boucle est bouclée et on peut passer à la production et aux façonnage !

    Répondre

  3. J’ai adoré ce logiciel, j’en ai usé et abusé tout au long de mes études !!
    C’est un logiciel exceptionnel par sa facilité d’utilisation, enfin la 3D est devenu accessible au plus grand nombre sans être passionné d’informatique, ou avoir la motivation de se plonger dans des logiciels bien (trop) complexes.

    Il n’est clairement pas parfait, loin de là, et on retrouve depuis la version 2 les mêmes défauts qui n’ont pas été corrigés ou améliorés. C’est un peu l’apple des logiciels ^^ Certains limitations sont frustrantes mais à l’usage, l’ergonomie et la facilité d’utilisation est imbattable.

    Je pèste toujours contre rachat de google qui à délaisser les architectes pour qui le logiciel était destiné au départ….

    Aujourd’hui je ne l’utile plus puisque je modélise directement sur archicad et je souffre sur certaines choses quand je vois le nombre de clics nécessaire pour modéliser certaines choses…
    On vient de découvrir la version 15 d’archicad, et une des grosses avancée est sur la modélisation directement en 3D qui aujourd’hui est certes possible mais plutôt limité…

    La philosophie de Sketchup n’a pas finis de faire petits ^^

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *