Plugins SketchUp – Interview de Didier Bur

Je vous ai présenté il y a quelques semaines un de ses plugins, Projections V2… Mais ce n’est qu’une goutte d’eau dans l’océan de plugins SketchUp (près de 100 si pas plus) que nous devons à Didier Bur.

D’autant que, enseignant et chercheur au CRAI, laboratoire de l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Nancy, c’est lui qui met à votre disposition la plus vaste bibliothèque de plugins, que ce soit en français ou en anglais : le Ruby Library Depot.

Didier Bur m’avait accordé cet interview alors qu’il travaillait à la mise au point du nouveau site du Ruby Library Depot. Bonne nouvelle, ce site est maintenant accessible… et beaucoup plus pratique que l’ancien ! Chaque plugin bénéficie à présent de sa page dédiée. En plus d’une description du plugin, vous pouvez télécharger chaque plugin en français ou en anglais au choix… et laisser un commentaire. Vous pouvez également trier les plugins par auteur.

Dans les liens, vous trouverez également une sélection de sites web consacrés à Ruby (le langage de programmation des plugins de SketchUp), des sites consacrés aux plugins eux-même, des forums de discussion et un lien pour télécharger le livre Automatic SketchUp de Matthew Scarpino consacré au langage Ruby pour SketchUp.

Mais trêve de bavardages, voici l’interview :

Pourquoi avoir créé le plugin Projection ?
J’ai souvent à modéliser des objets ou bâtiments dont la géométrie est irrégulière, ou à travailler sur des terrains numériques qui nécessitent de pouvoir procéder par projection de points, lignes, faces, d’un plan sur un autre. SketchUp a quelques fonctionnalités de ce type (bac à sable notamment) mais très insuffisantes par rapport à mon travail spécifique. Au fur et à mesure des besoins, j’ai donc développé ces fonctions permettant de gagner du temps sur la modélisation.
Comment avez-vous découvert SketchUp?
Un peu par hasard, en cherchant sur Internet un logiciel de création 3D susceptible d’être utilisé par des étudiants en architecture. C’était en 2001 et cet outil était le premier du genre, avec l’ergonomie et la simplicité qu’on lui connaît, utilisable assez tôt dans la conception de projet architectural.
Comment avez-vous commencé à développer des plugins pour SketchUp ?
J’ai par le passé beaucoup utilisé Autocad (dans mes enseignements et mes travaux de recherche) en lien avec le langage de programmation Autolisp. L’utilisation de plus en plus fréquente de SketchUp comme outil de modélisation a débouché tout naturellement vers le codage d’outils complémentaires pour combler certains manques de l’application.
Si vous ne deviez conserver qu’un seul plugin, quel serait-il ?
Difficile de choisir, mais celui que j’utilise continuellement est le gestionnaire d’états de calques et ses utilitaires associés. Il permet entre autres de se passer de la palette des calques de SketchUp et surtout de gérer l’association géométrie-calques avec plus de rapidité, de rigueur et de souplesse.
Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?
J’ai une trajectoire quelque peu atypique puisque je suis architecte, enseignant, issu de l’école des Beaux-Arts puis de l’école d’architecture de Nancy où j’ai intégré le laboratoire CRAI (Centre de recherche en architecture et ingénierie) qui héberge le site Ruby Library Depot. J’y effectue des recherches dans des domaines variés comme par exemple la simulation d’illumination et la reconstitution archéologique. Mon enseignement est centré sur le DAO et la CAO en architecture, et mes thèmes de recherche impliquent toujours un volet « modélisation 3D », d’où l’utilisation quasi quotidienne de SketchUp.
Pouvez-vous présenter en quelques mots le Ruby Library Depot ?
Le site est né en 2004 peu après l’avènement de l’API Ruby. A ce moment j’ai pensé qu’il serait utile aux utilisateurs de disposer d’un endroit où les plugins seraient rassemblés. Je me suis limité strictement aux plugins gratuits, n’ayant de par mes fonctions évidemment aucune vocation à faire du commerce. Ce qui au début était relativement confidentiel à rapidement pris de l’ampleur, le nombre de plugins et de visiteurs croissant rapidement. Une version du site un peu plus conforme aux attentes des internautes à vu le jour en , en même temps que la traduction en français des plugins mis en ligne. Le trafic actuel est d’environ 800 visiteurs/jour, à raison de 50% d’anglo-saxons, 20% de français, 20% de japonais, et le reste de quasiment tous les pays. Le référencement sur le site officiel de Google-SketchUp y est sans doute pour quelque chose.
Le site est en cours de refonte complète (il n’a pas été remis à jour depuis longtemps), il permettra bientôt aux utilisateurs de soumettre eux-mêmes leur plugins pour leur mise en ligne.
Connaissez-vous des restrictions ou incompatibilités éventuelles avec d’autres plugins ?
Pour le plugin « Projection », il n’y a à ma connaissance aucune incompatibilité avec d’autres plugins. Par contre les incompatibilités entre d’autres plugins sont nombreuses, qu’il m’est d’ailleurs impossible à gérer sur le site.
Une anecdote, un scoop sur un prochain plugin, un message aux utilisateurs ?
Rien de prévu pour l’instant comme nouveau plugin, j’ai plusieurs mises à jour et améliorations en cours prévues depuis longtemps, le temps manque en ce moment (je développe les plugins sur mon temps libre).
Avez-vous éventuellement un formulaire de don pour ceux qui souhaitent vous remercier pour votre travail ?
Un bouton « Paypal » sera intégré à la prochaine version du site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.