L’estimation de prix d’une image de synthèse d’architecture – 4/7 – La modélisation 3D

hall omnisport modélisé en 3D avec Sketchup

Cet article, consacré à la modélisation 3D, fait suite aux articles

Degré de complexité du projet

Le temps de modélisation dépend en grande partie de la complexité du projet, et donc du modèle 3D le représentant.

Suite à l’analyse des points de vue choisis, vous pouvez déterminer:

  • quels zones du projet sont à modéliser
  • le niveau de détail que vous devez leur apporter en fonction de leur distance par rapport aux points de vue.

Il est donc très utile de déterminer les points de vue AVANT d’estimer le temps de modélisation du projet !

Attention, le niveau de détail du modèle a une influence sur le temps de texturage et surtout sur le temps de calcul des rendus en images de synthèse. Par exemple, l’ajout de mobilier modélisé de façon très réaliste peut multiplier par 5 ou plus le temps nécessaire pour calculer une image. Imaginez ce que cela représente pour la réalisation d’animations nécessitant 24 à 30 images par seconde…

Choix des méthodes de modélisation

Votre choix des méthodes de modélisation va dépendre de différents critères:

Le projet va-t-il encore changer ? Le modèle 3D devra-t-il pouvoir être modifié facilement ?
Si le projet doit encore changer, il vaut mieux utiliser des méthodes de modélisation qui permettent de faire facilement des adaptations. Et proposer très régulièrement des états d’avancement pour obtenir des avis avant d’aller trop loin dans les détails! Plus un modèle est détaillé et complexe, plus les modifications prennent du temps.
Le projet est-t-il cartésien ou plutôt organique ?
Tous les modeleurs ne sont pas adaptés à la modélisation de surfaces organiques. Dans ce cas, il vaudrait mieux faire appel à un logiciel utilisant des Nurbs. Mais attention à la conversion de surfaces Nurbs vers des surfaces polygonales… Les surprises ne sont pas rares. Faites un test d’exportation/importation pour déterminer la qualité du résultat et les corrections éventuelles à prévoir.
Quels sont les procédés de modélisation que vous maîtrisez le mieux ?
La production est rarement le moment idéal pour apprendre l’utilisation des nouvelles fonctionnalités de votre logiciel de création d’images de synthèse. Pour respecter vos délais, mieux vaut faire l’estimation sur base de l’utilisation de méthodes éprouvées plus facilement mesurables.

Vous n’utilisez probablement qu’une fraction des possibilités de vos logiciels. Lorsque vous recevez la nouvelle version de votre logiciel, il est intéressant de survoler les améliorations en ayant une seule question à l’esprit: « Qu’est-ce qui peut accélérer mon travail dans tout ça ? » Si vous ne le faites pas, vos concurrents s’en occuperont.

Vous avez trouvé une nouvelle fonctionnalité, une astuce ou un nouveau plugin ? N’attendez pas d’être en production pour l’évaluer et l’adapter à votre méthode de travail. Faites des tests rapides pour évaluer le temps de mise en oeuvre. Cette expérience vous sera utile lorsque vous devrez estimer son utilisation pratique.

Estimation du temps nécessaire à la modélisation

Sur base des choix opérés au préalable, il devient plus simple de déterminer quelles sont les méthodes de modélisation les plus adaptées. Extrusion, Box Modeling, Loft ou Nurbs, chaque méthode a ses avantages et ses inconvénients. L’essentiel de pouvoir déterminer la meilleure solution en fonction du travail à accomplir. Seule votre expérience vous permettra d’estimer le temps nécessaire à la modélisation du projet. Et n’oubliez pas…

Des modifications sont-elles à prévoir?

Il est impossible d’estimer précisément le temps de modélisation d’un projet dont la conception n’est pas achevée. Dans ce cas, vous n’avez que trois alternatives:

  1. facturer les modifications en régie sur base d’un taux horaire
  2. surévaluer le temps de modélisation en fonction de votre expérience de ce type de projet et de son état d’avancement
  3. travailler gratuitement

Pour un infographiste professionnel ou une agence, il est évident que la dernière option n’est pas supportable à moyen terme. Et la deuxième risque de vous rendre nettement moins compétitif aux yeux de vos clients.

Niveau de détail

Le niveau de détail de la modélisation a une influence non seulement sur le temps de modélisation (plus c’est détaillé et plus c’est long) mais aussi sur les temps de calcul. Il est donc important de choisir le niveau de détail le mieux adapté en fonction de l’intérêt de l’élément et de sa proximité par rapport à la caméra.

Travailler sur base d’un modèle 3D fourni

Certains clients peuvent vous fournir une maquette 3D du projet afin que vous n’ayez plus, théoriquement, qu’à appliquer les textures, éclairer le tout et lancer le calcul. Ce n’est malheureusement pas aussi simple.

Les modèles sont rarement adaptés à la réalisation d’image de synthèse

En pratique, les modèles 3D conçus à l’aide de logiciel d’architecture paramétriques comme Revit, ArchiCAD ou AllPlan sont le plus souvent trop complexes. Ils contiennent beaucoup d’éléments inutiles pour le rendu mais qui vont alourdir le travail de texturage et les temps de calcul. De plus, les besoins des architectes et des ingénieurs étant différents, ces modèles ne sont souvent pas subdivisés de la manière la plus adaptée au texturage et nécessiteront donc des découpes ultérieures pas toujours évidentes à réaliser et donc chronophages.

La hiérarchisation des éléments 3D convient-elle à vos besoins?

Vos clients travaillent rarement en utilisant une hiérarchie de calques logique. Il faut parfois beaucoup de temps pour séparer les éléments qi vous intéressent de ceux qui sont inutiles.

Obtenir la maquette 3D reste cependant utile pour faciliter votre compréhension du projet et choisir les points de vue. Vous serez donc en mesure de déterminer quels éléments doivent être plus détaillés.

Mobilier et aménagements

Si vous ne disposez pas de mobilier et d’accessoires déjà modélisés, cette partie du travail peut très vite devenir le poste qui demande le plus de temps.

En bibliothèque, disponible chez un vendeur ou à modéliser

Si votre client vous demande du mobilier sur mesure, tenez-en compte dans votre offre sous peine de perdre toute rentabilité. Demandez plans et cahier des charges des éléments de mobilier et de décoration à modéliser. Une fois ces informations en votre possession, cherchez dans vos bibliothèques de composants 3D si vous disposez des éléments correspondants aux exigences de votre client. Cherchez ensuite sur les sites vendant ce type de modèles 3D avant de vous lancer dans la modélisation vous-même. Il est souvent plus rentable d’acheter un modèle que de le modéliser soi-même.

Dans le prochain article, j’aborderai l’influence du texturage et de l’éclairage dans l’estimation du prix de réalisation d’une image de synthèse d’architecture.


Besoin de présenter vos projets en 3D ?

Le service Modélisation 3D sur SketchUp réalise pour vous des modèles 3D de haute qualité de vos projets à partir de plans, de croquis cotés ou même de photos.

3 commentaires


  1. Ah! les clients et leurs modèles Revit!
    Faut dire qu’Autodesk vend souvent de la pub mensongère en annonçant que le modèle Revit s’importe comme une couque dans 3dsmax et qu’il suffit d’appuyer « Render » pour avoir une belle image…
    Si cela reste vrai dans une certaine mesure avec les dernières versions, il faut encore que la personne qui s’occupe des exports sous revit ait le bon sens de n’exporter que le strict nécessaire (et pas les clinches de portes dans un hôpital de 500 chambres, par exemple, alors qu’on s’occupe de vues extérieures) :D

    Répondre

  2. Bonjour Florent et bienvenue sur le blog,

    Je suis également confronté au manque de connaissances de certains clients dans le domaine de l’image de synthèse. Beaucoup pensent qu’il suffit d’appuyer sur un bouton pour obtenir des images photo-réalistes en quelques minutes.

    Plusieurs articles de ce blog sont destinés à répondre à leurs questions. Celui qui y répond le mieux est sans doute « Curieux de connaître les étapes de réalisation d’une image de synthèse d’architecture ? » Par la présentation des phases de conception, il permet également au client (potentiel) de se rendre compte de l’intérêt de chaque phase pour sa communication interne (avec son équipe) et externe (avec son ou ses clients).

    Répondre

  3. Déjà je tiens a vous remercier pour votre site.
    Il apporte pas mal d’éléments de précision sur les question qu’on se pose sur la réalisation d’images de synthèse et son prix.
    Malheureusement beaucoup d’entreprise ne se rendent pas compte du travail que cela représente et ne sont pas toujours d’accord sur les tarifs.
    Je mets votre site dans mes préférences.
    A plus

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.