L’estimation de prix d’une image de synthèse d’architecture – 1/7

Cette série d’article est particulièrement destinée aux infographistes freelance débutants ou manquant d’expérience pour l’estimation de leurs projets en image de synthèse d’architecture.

Cette description des différents éléments d’estimation d’un projet en image de synthèse devrait permettre à nos clients et prospects de mieux comprendre nos offres de prix. L’accent sera également mis sur les modifications à posteriori qui prennent beaucoup de temps et entraînent donc des surcoûts importants.

Mieux vaut prévenir que guérir

Néanmoins, à moins de disposer de compétences pratiques en infographie 3D, cette série d’article ne leur permettra pas d’effectuer par eux-même une estimation précise du temps et du prix nécessaire à la réalisation d’images de synthèse d’architecture. L’estimation est déjà une tâche délicate pour un infographiste chevronné alors… pour un novice en la matière, estimer combien coûte une image de synthèse d’architecture est virtuellement « mission impossible ».

Quelle est votre valeur journalière?

L’infographie 3D d’architecture doit être votre passion. Ce n’est pas le cas? Changez immédiatement d’orientation: il y a moyen de se faire beaucoup plus d’argent comme infographiste en travaillant dans les domaines du cinéma, de la pub ou des jeux vidéo.

Passion ou pas, vous devez pouvoir vivre décemment en exerçant votre art tout en faisant évoluer régulièrement votre parc informatique matériel et logiciel, en faisant la promotion de votre activité, en vous engageant dans un processus de formation continue et en développant votre activité professionnelle.

Vous devez donc déterminer de combien d’argent vous avez besoin par jour pour remplir toutes ces conditions. Cela vous servira plus tard, lorsque vous aurez estimé au mieux le nombre d’heures ou de jours nécessaires pour la réalisation d’un projet.

Ai-je intérêt à réaliser ce projet

Tout particulièrement lorsqu’on se lance dans le métier, on a bien du mal à refuser un projet quel qu’il soit. Avec l’expérience, vous vous rendrez cependant compte que vous avez tout intérêt à refuser certains travaux et ce pour plusieurs raisons:

  • votre client est malhonnête ou essaie de vous exploiter;
  • ce projet va nuire à votre image de marque;
  • vous n’êtes pas du tout compétent pour réaliser ce projet et vous ne disposez pas du temps et/ou des ressources nécessaires pour acquérir cette expérience.

Ai-je les compétences nécessaires

Ces compétences peuvent être internes (vous-même ou un membre de votre équipe) ou externe (un sous-traitant).

Si vous ne disposez pas des compétences nécessaires, vous pouvez faire trois choix:

Refuser le travail
C’est bien évidemment le plus mauvais choix, à ne réserver qu’à vos clients malhonnêtes et autres prospects douteux
Est-ce que je connais quelqu’un que je pourrais conseiller à ce client?
Il faut beaucoup de courage et de confiance en soi pour conseiller un concurrent à un de vos clients pour lequel vous n’êtes pas disponible. De toute façon, si vous ne pouvez pas faire ce travail, votre client ou prospect devra rechercher un autre prestataire. Si vous l’aidez dans cette démarche difficile, il vous en sera très reconnaissant et, si la qualité de votre service est irréprochable, il vous restera le plus souvent fidèle.
Ai-je le temps d’acquérir les compétences qui me manquent?
Si je n’avais jamais accepté que les projets dont je maîtrisais les compétences nécessaires au moment du devis, j’aurais raté de nombreuses opportunités exceptionnelles. Ne vous lancez cependant pas à la légère et recherchez si vous pouvez disposer des ressources nécessaires pour votre apprentissage. Dans cette perspective, apprendre efficacement devient une compétence essentielle pour tout infographiste professionnel.

Ai-je le temps de réaliser le travail?

OUI, mon planning de travail (et mes obligations personnelles) me le permettent

Dans un délai raisonnable?
Dans ce cas, pas de raison d’augmenter vos honoraires.
En rush (en charrette comme on dite en architecture)
Ce n’est pas parce que votre client s’y prend à la dernière minute que vous devez en payer le prix. Il me semble juste de compenser l’effort conséquent à réaliser pour rendre service au client. Vous vous rendrez vite compte que votre client n’est pas toujours prêt, lui, à passer ses nuits et ses weekends pour vous donner les informations et les avis nécessaires à l’avancement de son projet.

NON, je n’ai vraiment plus de place pour ce nouveau projet

Dans ce cas, vous pouvez:

Négocier un délai plus long
Certains clients sont prêts à attendre quelques jours de plus pour bénéficier de la qualité et de l’efficacité de votre travail. Il vaut souvent mieux postposer le lancement d’un campagne de marketing plutôt que de la lancer avec des images de qualité insuffisante.
Cette solution n’est évidemment pas envisageable dans le cas d’images de concours d’architecture ayant une date de remise fixée.
Déléguer
Est-il possible de faire appel à votre réseau de partenaires ou de sous-traitants pour déléguer tout ou partie du travail? Il est rare que vous soyez la personne la mieux placée pour effectuer l’ensemble des tâches nécessaires. Certains infographistes sont expert en modélisation, d’autres maîtrisent le texturage ou la mise en scène de l’éclairage. D’autres enfin sont plus efficaces pour l’animation.
Cela dit, j’ai bien du mal moi-même à déléguer… mais je me soigne!
Référencer
Comme je l’ai dit plus haut, vous avez toujours plus intérêt à aider votre client ou prospect à trouver une solution de remplacement qu’à le laisser tomber et se débrouiller tout seul.
Refuser
A n’utiliser qu’en dernier recours. Même si vous ne connaissez pas de professionnels pouvant rendre service à votre client, essayez de lui donner des pistes de recherche. Après tout, étant infographiste, vous connaissez les compétences qui sont requises pour la réalisation d’un projet. Vous êtes donc mieux en mesure que votre client de déterminer les critères de sélection de votre remplaçant.

Dans le prochain article, j’aborde le contrôle et l’analyse des documents et informations nécessaires pour faire une offre de prix.

Si vous souhaitez recevoir une offre de prix sans mauvaise surprise, demandez votre.

19 commentaires


  1. Bonjour Fred,

    Tout dépend de la complexité du projet, du niveau de détail demandé, du délai de réalisation. Le quatrième article de cette série devrait t’aider pour estimer la modélisation d’un projet en 3D.

    Sans connaître le projet, je ne pourrais évidemment pas estimer la valeur financière d’un modèle 3D, que celui-ci soit réalisé avec AutoCAD ou avec un autre logiciel 3D. Et je n’ai ni le temps ni la motivation pour devenir deviseur gratuit de projets 3D.

    Bonne continuation en CAO!

    Répondre

  2. je voudrais savoir combien vaut un dessin 3d sur autocad(combien je devrais charger pour un petit projet??)je suis débutant(je suis a+que la moitié de mon DEP)thanks……

    Répondre

  3. Merci Hubert,

    Je préfère habituellement effectuer la modélisation moi-même afin d’optimiser le processus de rendu et de texturage. Cela dit, il y a des occasions où externaliser la phase modélisation peut être indispensable pour respecter les délais de production.

    Répondre

  4. Bonjour,
    Un grand merci concernant la qualité de votre site.
    Concernant notre societé, nous venons quelques fois en appui derrière quelques infographistes qui nous demandent de faire la modélisation de leur projet (ou plus) pour des clients locaux. L’objectif pour eux est de garder le lien direct avec leur client tout en assurant des délais raisonnables de livraison.
    A ce titre, nous avons ouvert avec l’un de mes anciens stagiaires un bureau en Chine en 2006.
    Au plaisir de vous lire sur votre site,
    Hubert

    Répondre

  5. Bonjour Fredo et merci pour ton intervention.

    Le sujet de l’article est l’image de synthèse, pas la création de plans CAO. Si je peux comprendre que ceux-ci soient considérés comme études techniques, ce n’est pas la cas pour des perspectives en images de synthèse.

    Répondre

  6. Bonjour à tous
    Je reponds à la question du code NAF
    Je travaille en tant que dessinateur independant avec un architecte
    Attention en France tous les dessins concernant un projet de construction sont toutes avec le code NAF 71.12B…avec sous rubrique 71.12.12 pour la fourniture de plans…
    Mais malheureusement c’est bien le code NAF 71.12B …c’est consideré comme etudes techniques.
    C’est tres reglementé en France.A tord ou à raison…
    Puis ça permet aux assurances de s’en foutre plein les fouilles…Dans le batiment en France tout est lobbying…! ou presque…
    A la limite je pense que pour faire des rendu 3D qui ne servent qu’à passer des concours architecturaux c’est possible d’etre « artiste »…mais je ne suis pas sur que c’est tres demandé…

    Salut

    Répondre

  7. Je suis ravi de cet article. J’ai hâte de voir les prochains numéros. Cela permet de mieux estimer son travail.

    Répondre

  8. Je vous remercie pour ces informations.

    D’après le document sur le statut fiscal des artistes, il apparaît effectivement que l’activité d’infographiste 3D d’architecture ne correspond pas au statut d’artiste.

    D’après la définition de la sous-classe NAF 71.11Z, je ne considère pas non plus que l’activité d’infographiste réalisant des perspectives d’architecture corresponde à cette sous-classe. Selon moi, la réalisation de perspectives d’illustration de bâtiments ne correspond pas à la définition de la classe principale: « Cette section comprend les activités professionnelles, scientifiques et techniques spécialisées. Ces activités requièrent un niveau de formation élevé et apportent aux utilisateurs des connaissances et compétences spécialisées. » Il n’est, me semble-t-il, nul besoin d’un niveau de formation élevé pour réaliser une perspective d’architecture. Avoir une formation d’architecte ou de dessinateur bâtiment est certainement un avantage mais ce n’est pas indispensable.

    Si d’autres infographistes réalisant des perspectives d’architecture et exerçant leur activité en France peuvent apporter leur expérience à ce sujet… Exerçant en Belgique, je ne suis pas personnellement concerné par ces textes de lois.

    Après recherche, l’activité d’infographiste d’architecture correspond mieux, selon moi, à la sous-classe NAF 74.10Z qui reprend les activités de concepteur graphique.

    Répondre

  9. art 98 A-II annexe III du code général des impôts, le dessin d’architecte et commercial est exclu du statut d’artiste qui lui est très réglementé . il faut vraiment être un artiste pour être reconnu comme tel et la perspective ‘architecture même avec des effets photoshop n’est pas artistique dans le sens juridique du terme. Tout le monde doit payer ses charges et taxes professionnelles sauf les artistes comme sculpteur, peintre, dessinateurs de bd, …) le nombre d’activités est très limité.
    Il faut vous renseigner. code NAF est obligatoire c’est le 7111Z "activités d’architecture" . C’est en effet une mini révolution pour vous même si cela a toujours été ainsi dans le cadre juridique français. L’activité brasse trop d’argent aujourd’hui, c’est pour cela qu’elle est contrôlée. Cordialement, com 3d

    Répondre

  10. Bien joué c’est rare de trouver ce genre d’info. Je retrouve effectivement les difficultés que je rencontre,et trouver un tarif raisonnable en prévision du temps passé n’est pas évident.

    Répondre

  11. Salut,
    Je viens de découvrir ce site et je voulais pour l’instant et avant toute chose remercier profondément Laurent pour toute la peine qu’il se donne pour le gérer et l’enrichir pour que d’autres en profitent.
    Mille merci.

    Répondre

  12. Merci pour ta fidélité soop, et très heureux que tu apprécies ce premier article d’un longue série consacré à l’estimation du prix d’une image de synthèse d’architecture.

    Je comprends tout à fait ton sentiment vis à vis de la production de plans… Je suis passé par là. Cela dit, infographiste d’architecture n’est pas toujours une partie de plaisir et les charges de travail sont souvent importantes. Comme je l’ai dit, c’est vraiment un travail pour passionné.

    Bon courage pour tes formations !

    Répondre

  13. Cool

    que vous soyez de retour !!
    Il est pas mal cet article.. je commence à apprendre REVIT et Autocad Architecture 2008.
    Et je pense me mettre à terme dans une formation sur 3dsmax et ou Maya(parce que faire des plans toute la journée… c plan-plan….lol bref.)
    Cet article est bien parce qu’il me servira sûrement et m’aidera à faire mieux et ne pas faire ce qu’il ne faut pas faire ( encore mal dit mais bon…)
    @+

    Répondre

  14. Bonjour Guich,
    Très heureux que ce sujet t’intéresse et puisse te rendre service.

    Pour le flux RSS, il suffit de demander: http://www.arch-image.com/blog/rss.php

    Le lien existe déjà mais il est tooooout en bas de la page. Je vais le remonter!

    Répondre

  15. Excellente idée cette article, je suis moi-même novice, cette article va réellement me donner un coup de pouce, merci pour ce formidable travail.
    Manque juste un RSS pour nous tenir au courant ;)

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.