Voie de l'Air Pur, 25 4052 Beaufays - Belgique+32 4 344 24 64 (fixe) ou +32 476 53 17 05 (mobile)contact@arch-image.com
Contact info
Voie de l'Air Pur, 25 4052 Beaufays - Belgique+32 4 344 24 64 (fixe) ou +32 476 53 17 05 (mobile)contact@arch-image.com

Incroyable! On ne l’attendait plus… Sketchup 6 en français

Les utilisateurs francophones se sont morfondus pendant de long mois sans nouvelles et… il est enfin la: Google nous offre Sketchup 6 en français. Y compris en version gratuite.

les nouvelles possibilités de style de Sketchup 6

Ca va modéliser en 3D dans les chaumières!

Pour les habitués de la version anglophone qui, comme moi, n’ont pas eu la patience d’attendre, c’est déjà de l’histoire ancienne mais les francophiles convaincus apprécieront sûrement les nouvelles fonctionnalités.

« Adapter une nouvelle photo » tout d’abord (correspondant à la fonction PhotoMatch de la version anglaise), qui permet de modéliser à partir de plusieurs photos. Prévoyez malgré tout un élément bien orthogonal pour définir correctement les points de fuite: une conditions indispensable pour obtenir un résultat correct.
Mise en place des points de fuite pour adapter une nouvelle photo

Mais la grande nouveauté est bien entendu le logiciel Layout (traduit lui-aussi et toujours en version bêta) qui permet de faire enfin des présentations et des mises en page complexes présentant plusieurs vues. Cela ne remplacera pas un véritable application logicielle de CAO mais cela suffit pour une présentation d’esquisse.
mise en page Layout

Pour plus d’informations sur les autres nouveautés (dont les nouveaux styles), vous pouvez lire (ou relire) l’article que j’avais consacré à la sortie de la version 6 en anglais en date du 10 janvier 2007… Quand je vous dis qu’on l’attendait depuis longtemps!

J’oubliais… voici l’adresse où télécharger Google Sketchup 6 en français (versions gratuite et pro) ou une autre adresse plus directe.

Intéressé par Sketchup? Découvrez tous les autres articles sur le sujet!

, , , ,

Cet article a été écrit par Laurent Brixius

Ne manquez plus aucun article ! Abonnez-vous pour être prévenu de chaque nouvelle publication.

comment optimiser un projet SketchUp complexe services infographie 3D en images de synthèse

12 commentaires:

Laurent Brixius04 02 2013 à 9:37Répondre

Bonjour Chassagne,

Une réponse a été apportée à ce problème dans l’espace Questions/Réponses du site d’ARCH’image:
Dans SketchUp, comment conserver l’affichage des matières lors de l’insertion d’un modèle dans une photo ?

CHASSAGNE02 02 2013 à 10:24Répondre

Bonjour et merci d’exister car j’ai besoin d’aide.
J’ai télécharger depuis une semaine SKETCHUP 8 version gratuite, afin de réaliser un permis de construire pour une extension de maison.
Je me heurte à un problème:
je n’arrive pas a voir sur le même plan, mon dessin et la photo.
A chaque fois le dessin se positionne correctement et bien aligné à la photo, mais toujours en transparent !
je crois avoir tout essayé et sur certains forums, je ne suis pas le seul a avoir ce problème.
Merci de me répondre afin d’avancer dans mon projet.

CoS18 03 2009 à 18:48Répondre

Bonsoir à tous !

il est clair que sketchup ne remplacera pas autocad pour sortir des plans d’ execution , mais avec quelque heure de travail,sketchup et photoshop on peut réaliser des rendus très réaliste .

Philou30 11 2007 à 15:40Répondre

En effet, le domaine efficace d’action de Sketchup, c’est l’esquisse… Et, puisque c’est acquis, comme Laurent le suggère, autant réinvestir le gain de temps dans l’étude et cela le plus tôt possible… C’est-à-dire répondre à certains problèmes de conception dés l’esquisse, que ce soit au niveau volumétrique, esthétique, fonctionnel, exécutif ou encore financier… Le travail photoréaliste sera d’autant plus rapide que l’idée sera le plus complètement exposée, et ce par des moyens d’échange d’information les plus fonctionnellement rapprochés… Alors, pour une fois que le résultat de l’utilisation d’un logiciel (et pas les performances matérielles ou humaines) engendre des gains de temps, autant consacrer ce qui est gagné à l’amélioration de la qualité du produit et pas de la production… L’art, c’est la maîtrise de l’idée, pas de sa concrétisation… Cela c’est de l’artisanat… Ce qui n’a rien de péjoratif… La perfection étant bien-sûr quand une personne peut manipuler l’art et la manière…
Désolé si je philisophe, rires…

Zébulon23 11 2007 à 19:38Répondre

Bonsoir à tous.

Je suis globalement d’accord avec vous

En tant que dessinateur (ou grouillot au choix) ;-) , le fait de dessiner en trois dimensions au stade de l’esquisse est appréciable et fort utile (bien que si la personne a du mal à ce projeter dans la volumique, ça change pas grand chose à ces capacités a faire une "3D").

Mais je que je voulais surtout dire c’est l’amalgame que font certains architectes et autres (agent immobilier, clients…) à vouloir absolument un type de rendu avec un log qui apparemment est plus prévu pour l’esquisse que pour faire un PC ou autre et avec un niveau de définitions des détails qui n’ont pas lieux d’être à ce stade. (une esquisse c’est pas un DCE)

Et surtout le fait qu’on a beau le dire. Bin "ça rentre pas".

En fait ce qui fait TILT c’est son prix.

Après on délègue sur un "manipulateur" espérant l’image tant désirée.

Mais sinon il est bien il a même certaine manip très utile et rapide mais le tout est de le recadrer dans son contexte initial à mes yeux: l’ESQUISSE.

Bien à vous tous.
Content qu’on me lise et que cela débouche sur des discussions

Zébulon

PS : En ce qu’il concerne l’image photoréaliste je suis d’accord avec l’article de Laurent Brixius

Laurent Brixius23 11 2007 à 12:26Répondre

Salut Philou,

Je rebondis sur un de tes arguments: Un des avantages de sketchup est qu’il diminue l’espace entre le flou symbolique et la ferme complexité d’interprétation d’une réalité virtuelle.

Les projets que je reçois à modéliser et à rendre en images de synthèse sont souvent très avancés et beaucoup de plans sont « théoriquement » bons pour exécution au 1/50, avec cotations. Dans les faits, il apparaît que, pour chaque projet, certains détails doivent pourtant être réétudiés et adaptés suite à des problèmes identifiés grâce à une vue tridimensionnelle claire et précise.

En utilisant Sketchup ou un autre logiciel de modélisation 3D aux stades précoces de développement d’un projet, de nombreux problèmes peuvent être évités. Ou tout au moins être solutionnés rapidement et sans investissements de temps et d’argent importants…

A méditer pour tous les architectes qui conçoivent encore et toujours à l’aide d’élévations, de plans et de coupes en deux dimensions.

Philou23 11 2007 à 11:10Répondre

Bonjour Laurent, quelques mots de commentaire pour sketchup 6…

Je suis en assez grand accord avec tout ce que tu exposes… Et, histoire d’éventuellement débattre du sujet, j’ajouterais ces réflexions :

– Pour une fois qu’un développement ne coûte rien (pour ceux qui l’avaient déjà, bien sûr) , pourquoi s’en priver ?

– Modéliser rapidement pour un concepteur (quelque soit son domaine) et pouvoir présenter ses idées plus progressivement est un atout majeur…

– Tout logiciel informatique n’est jamais qu’un outil aidant tout homme dans sa démarche, professionnelle ou non; et ce, par mesures de compétence et d’efficacité, sans le suppléer… Donc, s’il existe des solutions qui aident à la création et à la concrétisation des idées, autant en abuser!

– Un des avantages de sketchup est qu’il diminue l’espace entre le flou symbolique et la ferme complexité d’interprétation d’une réalité virtuelle… Pourquoi s’obstiner à retranscrire une idée dans sa finalité, alors qu’un croquis, un brouillon suffirait momentanément…

– Et si en plus, il y a moyen de présenter et fournir des éléments au mieux et par des modes de communication (informatique, internet,…) actuels et pratiques…

En conclusion, je dirai qu’en effet il faut prendre sketchup pour ce qu’il est et apporte; et laisser aux spécialistes, le soin de peaufiner le travail par les méthodes qui leurs paraissent les plus adéquates…

Donc oui, sketchup, peut-être une seconde main, voire une première pour quelqu’un comme un architecte… Tous mes clients, en sont ravis… qu’ils en soient acheteurs, utilisateurs ou même architectes… Uniquement par le fait qu’ils gagnent temps et argent avec… Ou inversément, parce-qu’ils en perdent moins…

Laurent Brixius20 11 2007 à 18:01Répondre

Bonjour Zébulon,

Sketchup n’a pas pour vocation de remplacer un logiciel de CAO ou de DAO. Dans un précédent article, je présente Sketchup par ces mots: « A partir du moment où on prend bien conscience que Sketchup est un logiciel d’esquisse 3D et pas un logiciel de CAO ni un logiciel d’infographie en images de synthèse, on sait à quels usages l’employer. Je pense que Sketchup est un outil formidable pour les architectes, principalement aux premiers stades de conception d’un projet d’architecture mais aussi d’urbanisme.

Mon expérience personnelle m’a prouvé que Sketchup permet de gagner beaucoup de temps lors de la phase conceptuelle. La vision en 3 dimensions du projet permet également d’identifier très tôt de nombreux problèmes. Ces problèmes, lorsqu’ils sont traités lors des premières étapes de conception, ne prennent bien souvent que quelques minutes ou heures à corriger. Lorsqu’il faut trouver des solutions lors de la réalisation des plans d’exécution ou pire, sur le chantier, les coûts en temps et en argent peuvent alors être beaucoup plus importants.

A mon avis, c’est l’architecte chef de projet, le concepteur, qui a le plus à gagner de l’utilisation de Sketchup. Expliquer une modification à apporter sur un modèle 3D à un collaborateur est un processus qui prend du temps. Et les modifications ne correspondent pas toujours parfaitement aux désirs du concepteur. Mieux vaut le faire soi-même et pouvoir tester en temps réel d’autres variantes.

Quant aux possibilités de rendu de Sketchup, je pense qu’elles remplissent très bien leur office à un stade précoce de développement d’un projet. Les perspectives sont claires et facilement compréhensibles même pour une personne sans connaissances du monde de la construction.

J’ai exprimé dans un précédent article mon avis sur le photoréalisme en architecture. Sauf cas particuliers, je ne pense pas que le photoréalisme soit utile lors des premières phases conceptuelles.

En résumé, Sketchup doit être une aide à la conception. Il ne se substitue pas au logiciels de CAO/DAO ou à ceux d’image de synthèse mais doit être complémentaire. Sketchup m’a déjà fait gagner des dizaines ou des centaines d’heures de travail… N’est-ce pas déjà un miracle en soi?

Zébulon20 11 2007 à 17:21Répondre

Le sketchup nouveau est arrivé. Vive lui.

Bon en tand qu’acadien je reste fidele à autocad.
Certe sketchup est pratique pour l’esquisse, de plus sa fonction pour adapter un volume à une photographie est pratique. Il n’est pas cher.

Que des avantages? oui et non.

Le petit probleme c’est que la plupart des architectes qui loue ces louanges ne sont pas les utilisateurs et ils s’attendent à avoir un rendu photoréaliste du genre "mental ray". ce qui n’est pas le cas et pas evident à faire comprendre.

De plus ils partent du principe que "double clic" et hop Gérard Majax v’la l’image.

Mais l’image n’est pas tout il y a aussi les plans et il y a toujours des "pertes" lors d’un transfert. (d’un coté comme de l’autre)

Sinon pour s’amuser il est bien mais il fait pas des miracles.

lolo17 11 2007 à 14:11Répondre

Salut,
Ce que j’attends le plus c’est peut-être de pouvoir modéliser des formes complexes, la double courbure par exemple, on a déjà quelques pistes avec certains plug-ins.

Laurent Brixius15 11 2007 à 9:36Répondre

Salut lolo

Je pense que lorsqu’un logiciel devient mâture, les nouvelles versions apportent de moins en moins de nouvelles fonctionnalités révolutionnaires. Apparaissent alors des améliorations destinées à gagner du temps et à faciliter les échanges entre logiciels.

Je pense pour ma part que Sketchup est, et doit rester, un logiciel d’esquisse 3D. Il n’est pas là pour faire le même boulot que les logiciels de CAO ou BIM (Building Information Modeling). Je suis convaincu que si Sketchup essaie de se positionner sur ce marché, il y perdra son âme et son intuitivité.

Les nouvelles fonctionnalités telles que « Adapter une nouvelle photo » (Photomatch) et Layout me semblent correspondre à des besoins de modélisation et de présentation très utiles pour les architectes…

Si Sketchup prend une nouvelle direction, je pense que c’est celle de l’urbanisme. On change de niveau, on passe du bâtiment à son environnement bâti et non bâti.

Oui, le rachat par Google a changé quelque chose et oui, Sketchup s’éloigne de l’architecte. Sketchup devient, pour Google, un outil fantastique pour améliorer (presque gratuitement) la base de données de Google Earth. Est-ce que Google a une idée derrière la tête en offrant ainsi son modeleur d’esquisse 3D au grand public? Certainement! Mais si l’architecte peut en profiter pour améliorer son travail… tant mieux!

Dis-moi lolo, quels développements de Sketchup souhaiterais-tu voir dans le futur qui soient spécialement dédiés aux architectes? Que manque-t-il pour toi à ce logiciel pour en faire un outil idéal pour l’architecte professionnel?

lolo15 11 2007 à 1:13Répondre

J’utilise Sketchup depuis la version 2 et c’est la première fois que je suis déçu par une nouvelle version…le rachat par google y est-il pour quelque chose ? Je pense personnellement que oui.

J’ai d’ailleurs un peu peur pour la suite, Sketchup ne va t-il pas s’éloigner de sa cible première, les architectes, pour devenir un logiciel grand public généraliste et n’évoluer plus que dans ce sens ?

Menu