Maxwell Render – Nouvelle stratégie de prix et quelques nouveautés très attendues pour l’annonce de la version 1.5

Ceux qui travaillent dans le domaine de l’infographie d’architecture vont être ravis d’apprendre la disponibilités de plusieurs nouvelles fonctionnalités qui seront bientôt disponibles dans la version 1.5 du moteur de rendu photo-réaliste Maxwell Render.

Et les détenteurs de licences seront enchantés de découvrir la nouvelles stratégie de commercialisation de Next Limit, l’éditeur du logiciel.

Les avancées majeures pour l’infographie d’architecture

On les attendait depuis de longs, de très longs mois (années?) mais il semblerait que la version 1.5 de Maxwell nous les offre enfin:

  • Redressement de la perspective – Il sera donc enfin possible de réaliser des images de synthèse en perspective à 2 points de fuite prenant en compte l’ensemble d’un projet sans effet de parallaxe. Les utilisateurs de 3D Studio Max disposaient déjà de cette fonctionnalités mais les utilisateurs désespéraient de la voir implémentée dans Maxwell Render. On va enfin pouvoir facilement réaliser des visuels de qualité comme on peut en trouver dans les livres et revues spécialisées en architecture.
  • Blowup – La possibilité de calculer une région spécifique d’une image en plus haute résolution. Curieux de voir le résultat
  • Zclip – Cette fonctionnalité devrait permettre de réaliser une coupe dans un élément sans devoir modéliser les bords. J’imagine que cela permettra de reculer la caméra à travers un mur pour calculer une perspective en évitant les déformations importants inhérentes à l’utilisation d’un objectif à très grand angle (fisheye).
  • Vignetting – Le vignetting, c’est à dire l’effet d’assombrissement des bords d’une photo ou d’une image de synthèse, n’est gênant que pour des vues grand angle. C’était surtout une des principales limites qui empêchait de réaliser des vues panoramiques en réalité virtuelle.

Nouvelle stratégie commerciale plus en accord avec l’évolution du parc informatique actuel

Jusqu’à présent, Next Limit limitait l’utilisation de chaque licence à 4 CPU. La nouvelle politique de prix est: 1 licence = 1 station de travail, quelle que soit le nombre de CPU installés.

Dans le même temps, Next Limit vient d’annoncer la commercialisation de version Render Node pour 295€ destinée au calcul seul. C’est donc l’occasion de développer une ferme de rendu composée d’un nombre (toujours trop faible) de machines dont l’unique tâche est de calculer des images. Étant donné les limites d’optimisation du code pour accélérer le temps de calcul, l’utilisation de plusieurs machines semble être la seule solution pour conserver des temps de calcul compatibles avec les réalités de la production.

Et pour les heureux possesseurs d’une licence, celle-ci équivaudra à 4 licences standard soit une valeur de 4 x 895€ = 3580€. Next Limit aurait-il quelque chose à se faire pardonner? Un petit retard de livraison de la version complète peut-être? ;-)

2 commentaires


  1. ouaip …
    enfin on verra …
    avec notre licence beta de base… transformé en 1.1 BETA….
    on va passer en 1.5 BETA mais avec plus de licences …. non ?

    Répondre

  2. Salut cnevians,

    Je vois très bien ce que tu veux dire en insistant sur le terme BETA… Next Limit nous a déjà souvent déçu par ses promesses non tenues. Je considère moi aussi que le produit n’est pas une version complète… que j’attends depuis le 31 janvier 2005!

    Je ne pense pas qu’il faille s’attendre à une augmentation phénoménale de la vitesse de calcul des images. Cependant, la meilleure gestion de la mémoire vive devrait améliorer sensiblement les choses pour les utilisateurs et la nouvelle stratégie de licences devrait nous permettre d’utiliser enfin toutes les ressources de notre parc informatique.

    Si j’ai bien compris, tous ceux qui ont acheté Maxwell Render en version Alpha ou Beta et ont donc pu bénéficier de l’offre PlusOne (2ème licence gratuite), devraient pouvoir utiliser 8 machines pour leur investissement de départ d’environ 300€. Un investissement à très long terme pour un logiciel, je te l’accorde.

    Je t’avoue que dans l’état actuel, je n’utilise quasiment pas Maxwell en production… pas rentable avec les budgets dont je dispose. Mais je pense qu’il a du potentiel, notamment le multilight.

    Et Next Limit a été très judicieux en créant la MXMGallery! Les utilisateurs lui offrent gratuitement un excellent argument marketing de vente avec cette bibliothèque de matériaux qui se développe en continu et comble ainsi une des faiblesses de Maxwell Render.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.