Des alternatives libres aux solutions logicielles commerciales

Oui ! Il existe des alternatives à beaucoup de logiciels commerciaux financièrement inaccessibles ou aux logiciels téléchargés illégalement. Voici les logiciels libres ou open source.

PRINCIPES

  • Accès libre code source : cela permet aux programmeurs d’adapter le logiciel à leurs besoins
  • Distribution libre : vous pouvez distribuer gratuitement ou contre paiement le logiciel
  • Modifications et publication du résultat modifié libre

SOUVENT GRATUIT (et ça ne gâche rien)

La plupart des logiciels open source sont gratuits mais open source ne signifie pas pour autant gratuit. En effet, certaines entreprises commercialisent des versions améliorées d’un logiciel ou d’un système d’exploitation open source. C’est notamment le cas de la version de Linux éditée par Red Hat.

De même, il existe des gratuiciels et des partagiciels. Le code source de ces logiciels n’est généralement pas disponible et ils sont parfois limités dans leurs fonctionnalités, leur utilisation ou la durée d’utilisation. C’est notamment le cas de Google Sketchup, limité dans ses capacités d’exportation, ou de XnView qui n’est gratuit que pour un usage privé, l’éducation ou les organisations à but non lucratif.

ALTERNATIVES AUX LOGICIELS COMMERCIAUX

Etant donné leur prix inexistant ou très inférieur, les logiciels open source constituent des alternatives très intéressantes aux logiciels commerciaux. Et ils ont de sérieux arguments :

  • Le prix
  • Leur format de fichier ouvert qui facilitent les possibilités d’imporation et d’exportation.
  • Souvent compatibles avec les formats de fichiers propriétaires les plus courants
  • Communautés d’utilisateurs très actives et prêtes à aider
  • Nombreux langages (openoffice.org est notamment disponible avec une traduction en Breton, Nepalais ou Gallois, parmi tant d’autres…)

Les points faibles

  • Etant gratuites, les développeurs d’applications open source ne tirent pas directement de profits de leur travail en open source. Ils ne travaillent donc que très rarement à plein temps au développement de ces logiciels.
  • Le code source étant ouvert et les êtres humains ayant souvent des difficultés à s’entendre, les équipes de développement de logiciels open source ont tendance à se diviser et à créer des « forks » ou versions dissidentes.
  • Support technique dépendant du bon vouloir des développeurs et des communautés d’utilisateurs.
  • Les éditeurs de logiciels commerciaux voient d’un mauvais œil la propagation de ces logiciels qui leur prennent des parts de marché. Ils rendent parfois difficile voire impossible l’accès à leurs formats propriétaires. Certains formats propriétaires tels que celui de 3D Studio Max (*.max) font appel aux fonctions intégrées du logiciel pour charger un fichier, il est donc impossible de créer des moteurs de conversion.

MANQUE DE FINANCEMENT

Les logiciels libres ne peuvent subsister que grâce à plusieurs facteurs :

  • La générosité et la motivation des développeurs
  • Les dons
  • La rétribution pour le développement de fonctionnalités ou adaptations nécessaires aux besoins spécifiques d’un client

EXEMPLES

OS LIBRES

Linux

Initié en 1991 par Linus Torvalds, il s’agit du système d’exploitation open source le plus répandu. Il équipe notamment de nombreux serveurs mais est relativement peu utilisé par les particuliers.

http://www.linux.fr/

QUELQUES LOGICIELS LIBRES

Vous trouverez une quantité impressionante de logiciels open source sur le site http://sourceforge.net/index.php ou sur http://www.framasoft.net/rubrique2.html mais voici une sélection non exhaustive :

BLENDER

Etant spécialisé dans l’infographie 3D en images de synthèse, je ne pouvais passer sous silence Blender. Ce logiciel complet de modélisation 3D, texturage, éclairage et rendu est devenu au fil des ans une alternative viable face aux grosses pointures du domaine que sont 3D Studio Max, Maya, XSI et autres Cinema4D.

La solution idéale pour se lancer dans l’infographie 3D sans se ruiner.

Et il tourne entre autres sous Windows, Mac OS X et Linux !

http://www.blender.org

THE GIMP

The GIMP est quant à lui une alternative puissante à Adobe Photoshop ou JASC Paint Shop Pro. Son interface peut dérouter un habitué des solutions commerciales.

Quelques livres traitant de Gimp viennent de sortir aux éditions Eyrolles, O’Reilly et ENI, témoignage de l’engouement pour ce logiciel.

http://www.gimp-fr.org/news.php

INKSCAPE

Inkscape est un logiciel libre d’édition de graphismes vectoriels, doté de capacités similaires à Illustrator, Freehand, CorelDraw ou Xara X, utilisant le format de fichiers Scalable Vector Graphics (SVG) standard du W3C.

http://www.inkscape.org

SCRIBUS

Solutions de PAO (Publication Assistée par Ordinateur), Scribus est comparé sans hésiter à QuarkXPress ou InDesign : rien que ça !

http://www.scribus.net

PDFCREATOR

Le format de fichier PDF est devenu un format universel (en tous les cas sur Terre) pour échanger des contenus textuels et graphiques. Si Adobe Acrobat reste à ma connaissance le seul logiciel capable d’éditer en profondeur un fichier PDF, PDFCreator (en un seul mot) permet d’imprimer à partir de votre traitement de texte, tableur ou toute autre applications Windows au format PDF.

Il ne permet cependant pas la protection du document.

Le lecteur gratuit Acrobat Reader est toujours nécessaire pour lire les fichiers PDF.

http://www.clubic.com/telecharger-fiche11085-pdfcreator.html

OPENOFFICE.ORG

Suite bureautique multiplateforme (Windows, Mac OS X, Linux, Solaris, FreeBSD). Elle est compatible avec toutes les suites bureautiques majeures dont Microsoft Office. Elle dispose d’un traitement de texte (Writer), d’un tableur (Calc), d’un logiciel de présentation (Impress), d’un logiciel de dessin vectoriel et de PAO (Draw), ainsi que d’un éditeur de pages web. OpenOffice dispose depuis peu d’un gestionnaire de base de données permettant de consulter et éditer des bases de données MySQL, dBase, Access…

Les langages supportés sont innombrables et le nombre de correcteurs orthographiques est très important.

Le format par défaut d’enregistrement est le format ouvert OpenDocument validé par l’OASIS. Basé sur XML, c’est un gage de pérennité. Le gouvernement belge vient d’ailleurs de choisir ce format pour les échanges de documents entre ses administrations.

http://www.openoffice.org

NEOOFFICE POUR MAC

Ce logiciel est basé sur OpenOffice.org

http://www.planamesa.com/neojava/fr

7-ZIP

Si vous cherchez une alternative aux logiciels de compression tels que WinZIP ou WinRAR, voici ce qu’il vous faut. 7-zip permet de compresser un ou plusieurs fichiers ou répertoires. Son taux de compression est même supérieur à celui de WinZIP. Il compresse également dans un format propre, 7z avec des taux suppérieurs de 30 à 70%… encore faut-il que votre correspondant dispose du logiciel permettant de décompresser ce fichier. Il ne fonctionne malheureusement que sous Windows.

http://www.spiroo.be/7zip/

FIREFOX

Si vous cherchez à remplacer Internet Explorer et ses innombrables failles de sécurité, Firefox est un choix judicieux. Etant très respectueux des standards du web, attendez-vous cependant à de petites différences dans l’affichage de certains sites optimisés pour IE. Certains sites sont carrément inaccessibles ou illisibles aux navigateurs autres que Internet Explorer, qui grignotent pourtant chaque mois des parts de marchés.

La communauté de développeurs et d’utilisateurs de Firefox, très active, à mis au point de nombreux plugins qui améliorent encore son efficacité. Je ne citerai que la Web Developer Toolbar qui permet de tester et analyser un site web en profondeur, une sorte d’autopsie in vivo bien pratique pour optimiser son site.

http://www.mozilla-europe.org/fr/products/firefox/ – Vous y trouverez une liste de quelques avantages de Firefox ainsi qu’un lien pour le télécharger

THUNDERBIRD

Complément idéal à Firefox, Thunderbird est un lecteur de messagerie et de newsgroup qui vous fera oublier vos expériences malheureuses avec Outlook Express. Basé sur la suite Mozilla, tout comme Firefox, il bénéficie de l’expérience d’une équipe bien rodée.

Parmi ses fonctionnalités, il inclut notamment l’intégration d’un lecteur de flux RSS qui vous permettra de suivre les nouveautés dynamiques de vos blogs préférés. Il est également doté d’un moteur de recherche interne très avancé qui vous permet de rechercher à l’intérieur de TOUS vos emails et pas seulement dans les sujets, les expéditeurs, etc.

http://www.mozilla-europe.org/fr/products/thunderbird/

NOTIFICATEURS DE MESSAGERIE

Je suis allergique au SPAM… Pas vous ? Et ce qui m’insupporte encore plus, c’est de les voir débouler dans mon logiciel de messagerie. C’est pourquoi j’utilise un notificateur de messagerie.

Il s’agit d’un petit logiciel qui va vérifier ponctuellement si de nouveaux emails sont arrivés sur mes boîtes de messagerie. Lorsque c’est le cas, un écran affiche la boîte concernée, l’émetteur (théorique), le destinataire, le sujet, la date ainsi que la taille du message.

http://www.arobase.org/outils/notificateurs.htm

MAGIC MAIL MONITOR

J’utilise pour ma part Magic Mail Monitor qui permet de filtrer les emails reçus en fonction de listes blanches, noires et mêmes d’expressions régulières. Il existe en français.

http://mmm3.sourceforge.net/

CRM (CONSUMER RELATIONSHIP MANAGEMENT)

INFORMATIONS LIBRES

Wikipedia – une alternative libre aux encyclopédies en lignes telles que Encarta. Et tout le monde peut participer à son élaboration. Bien évidemment, personne ne garantit la validité, l’exactitude, l’exhaustivité ou la pertinence des informations contenues dans Wikipédia.

http://fr.wikipedia.org/

CONCLUSION (TEMPORAIRE)

Les solutions open source représentent une alternative tout à fait crédible à beaucoup d’applications commerciales. S’il y a parfois des carences au niveau des fonctionnalités, de l’ergonomie ou du support, elles s’en sortent plutôt bien au niveau des traductions, des possibilités d’import et d’export de formats de fichiers, de l’aide communautaire et bien sûr… du prix.

N’hésitez pas à me faire part de vos découvertes ou expériences en me laissant un commentaire :-)

PS: désolé pour la longueur du billet mais ça valait le coup!

Un commentaire


  1. PDFTK, un logiciel Open Source lui-aussi, permet de gérer les fichiers PDF.

    Il peut assembler ou désassembler des pages, protéger le contenu contre la lecture, l’impression ou la modification, réparer si possible un fichier corrompu, etc. Bref, c’est le couteau suisse Open Source du format PDF

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.